Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Réforme des retraites : le syndicat CGT cheminots de Metz tente d'interpeller Richard Lioger

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Une vingtaine de syndicalistes CGT cheminots a tenu à s'adresser à Richard Lioger ce samedi au centre-ville de Metz. Les manifestants ont pris la direction du local de campagne du candidat à la mairie pour montrer le mécontentement des salariés messins face au projet de réforme des retraites.

Une partie des manifestants membres de la CGT Cheminots de Metz devant la permanence de Richard Lioger
Une partie des manifestants membres de la CGT Cheminots de Metz devant la permanence de Richard Lioger © Radio France - Thomas Vichard

Metz, France

Des syndicalistes CGT cheminots ont défilé dans les rues du centre-ville de Metz ce samedi 7 décembre contre la réforme des retraites. Mais avec un but bien précis. Ils cherchaient à interpeller le député LREM et candidat à la mairie, Richard Lioger. 

Pas de Richard Lioger en vue

Après s'être réuni en assemblée générale à la gare où elle a décidé de continuer la mobilisation, la vingtaine de manifestants a pris la direction du local de campagne de Richard Lioger, situé rue de la Tête d'Or. L'ancien vice-président de Metz Métropole n'était pas sur place. Ils ont donc discuté avec l'un des membres de son équipe de campagne, Laurent Federspiel. 

"On entend certaines de leurs préoccupations et rien n'est acté concernant la réforme des retraites. Je trouve ça super qu'on puisse échanger de la sorte, mais il faut faire attention de ne pas tout mélanger", a t-il expliqué.

Informés que Richard Lioger était peut-être sur le marché de Metz (il était en fait à la cérémonie de la Sainte-Barbe des sapeurs-pompiers de Metz, Ndlr), les syndicalistes se sont dirigés vers la Cathédrale mais n'ont pas réussi à trouver le candidat à la mairie. Ils ont seulement interpellé les passants, en expliquant l'importance de faire grève pour que la réforme des retraites ne voit pas le jour. 

Rendez-vous mercredi 11 décembre

"On attend qu'il fasse remonter à la majorité notre mécontentement et qu'il constate le rejet du projet de la part des travailleurs, on demande une amélioration de nos conditions de retraites", éclaircit Jean Riconneau, le secrétaire général du syndicat CGT des cheminots de Metz.

La vingtaine de manifestants a indiqué qu'elle retenterait sa chance auprès de Richard Lioger ce mercredi 11 décembre en se rendant à nouveau à son local de campagne. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu