Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Réforme des retraites : les avocats du Mans en grève pour une semaine

-
Par , , France Bleu Maine

Les avocats du barreau du Mans (Sarthe) ont voté ce lundi 6 janvier 2020 une grève d'une semaine contre la réforme des retraites. Un mouvement d'une durée inédite en Sarthe, qui devrait entraîner la suppression d'une grande partie des audiences au tribunal du Mans.

La grève des avocats du Mans votée ce 6 janvier 2020 contre la réforme des retraites va durer une semaine
La grève des avocats du Mans votée ce 6 janvier 2020 contre la réforme des retraites va durer une semaine © Radio France - Ruddy Guilmin

Le Mans, France

Réunis ce lundi 6 janvier 2020 en assemblée générale, 80 avocats du barreau du Mans (sur 176) ont voté à l'unanimité en faveur de la grève contre la réforme des retraites. Ce mouvement d'une semaine est d'une durée inédite en Sarthe, selon Boris Marie, le bâtonnier, qui a prévu d'en exposer solennellement les motivations en début d'audience correctionnelle ce lundi. Une nouvelle assemblée générale est prévue vendredi.

Pas d'avocat en garde à vue

Même si les magistrats peuvent théoriquement décider de maintenir les audiences en l'absence des avocats, la semaine s'annonce extrêmement perturbée au tribunal du Mans. Les permanences ne seront pas non plus assurées, ont prévenu les grévistes, qui ne se déplaceront pas pour assister les personnes en garde à vue, avec le risque induit d'une nullité des procédures.

Ces avocats, dont le régime de retraite est aujourd'hui autonome, critiquent une réforme dont ils estiment qu'ils sortiront perdants, alors qu'ils cessent déjà le travail à 67 ans en moyenne : "Aujourd'hui, nous cotisons à hauteur de 14% de notre bénéfice", explique Me Boris Marie, "demain, ce sera le double, avec un minimum de pension à 1000 euros contre 1400 actuellement". L'avocat manceau ajoute : "Notre caisse de retraite reverse déjà 90 millions d'euros par an au régime général". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu