Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Réforme des retraites : les cheminots de Niort ne sont plus dans la grève continue

-
Par , France Bleu Poitou

A Niort, pour faire perdurer la mobilisation, les cheminots ont décidé de se mettre en grève lors de certaines journées d'action. Prochain temps fort pour eux ce vendredi 24 janvier.

Ludovic Murat, secrétaire général des cheminots CGT sud Deux-Sèvres reprend le travail ce mardi
Ludovic Murat, secrétaire général des cheminots CGT sud Deux-Sèvres reprend le travail ce mardi © Radio France - Noémie Guillotin

L'amélioration du trafic SNCF se confirme ce mardi dans le Poitou. Réunis en assemblée générale ce lundi à Niort, les cheminots ont choisi de se mobiliser autrement contre la réforme des retraites. "On reprend un peu le travail pour pouvoir se relancer sur des journées d'actions", explique Ludovic Murat, secrétaire général des cheminots CGT sud Deux-Sèvres qui reprend son travail d'agent d'escalece mardi. "A 14 heures, je serai sur les quais".

Ils n'étaient plus que cinq en grève ce lundi. "Je suis à environ 40 jours de grève", calcule Ludovic Murat. Une longue, très longue mobilisation qui a des conséquences financières. "Je pense que je vais être entre 2000 et 2500 euros en moins". Mais surtout, "il n'y a plus assez de forces vives qui accompagnent le mouvement", regrette-t-il. Mouvement qui a "manqué de relais. J'ai du mal à comprendre pourquoi des gros secteurs privés ne sont pas plus sortis dans la rue".

Le 24 janvier, on va essayer de créer une gare morte

"Pour moi, on n'a pas perdu", lance Ludovic Murat. "Peut-être que cette lutte a permis à faire comprendre à la population qu'il y a vraiment quelque chose qui ne va pas dans cette réforme".

Et maintenant ? La mobilisation continue mais autrement. "Vendredi 24 janvier on va essayer de créer une gare morte ! On va travailler pour que l'ensemble des cheminots se mettent en grève", annonce le représentant CGT. Vendredi 24 janvier sera présenté le projet de loi de la réforme en conseil de ministres. Mais Ludovic Murat en est persuadé : "On a encore des choses à gagner".

Les mobilisations annoncées dans les Deux-Sèvres cette semaine

  • mercredi 22 janvier rassemblement à Melle, au Pont aux roses, à 17h30
  • jeudi 23 janvier, manifestations aux flambeaux à Thouars, place Flandres-Dunkerque à 17h30 et à Niort place de la Brèche à 18 heures.
  • jeudi 23 janvier réunion publique sur le thème des retraites à Bressuire, place de mairie à 20h
  • vendredi 24 janvier, manifestations à Niort place de la Brèche à 11h, à Thouars place Flandres-Dunkerque à 11h, à Bressuire place Saint-Jacques à 14h30
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu