Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Réforme des retraites : les policiers ne décolèrent pas

-
Par , France Bleu Cotentin

Les policiers se mobilisent depuis plus d'une semaine pour le maintien du régime spécial des retraites dont ils bénéficient. Ils se sont rassemblés mercredi 11 décembre, à 12h devant le commissariat de Cherbourg.

Les policiers se mobilisent dans la Manche ils demandent le maintien du régime spécial de retraite.
Les policiers se mobilisent dans la Manche ils demandent le maintien du régime spécial de retraite. © Radio France - Linda Achour

Cherbourg, France

Une trentaine de policiers se sont retrouvés mercredi 11 décembre devant le commissariat de Cherbourg-en-Cotentin à 12h. L'heure n'a pas été choisie au hasard. Au même moment, Edouard Philippe précisait les contours de la réforme des retraites. Mais les annonces faites sont "floues et loin de nos attentes" pour Christelle Sanier, secrétaire départemental du syndicat Alliance Police dans la Manche. Elle annonce que "l'intersyndical va poursuivre ses actions". Les policiers souhaitent le maintien du régime spécial des retraites et davantage de moyens. 

Les actions vont se durcir

Les policiers sont en service minimum dans la Manche depuis plus d'une semaine. Les quatre commissariats du département ne sortent que sur appel police secours. Des actions "acceptables pour le moment" mais Cyril Postaire, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police, entend bien "durcir le mouvement"

« Si un jeune vient me voir en me disant qu’il veut être policier, je lui réponds : change de rêve »

Si c'était à refaire, Christelle Sanier n'aurait rien changé "on entre dans la police par passion, mais si un jeune vient me voir en me disant qu’il veut être policier, je lui réponds : change de rêve..."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu