Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Réforme des retraites : "On ne va pas lâcher durant Noël"

-
Par , France Bleu Pays Basque

13e journée de grève ce mardi contre la réforme des retraites, et nouvelle journée de mobilisation dans la rue. A une semaine de la trêve des confiseurs, pas question pour les syndicats de lâcher la pression.

Samathan Hourquescos, secrétaire générale de l'union locale CGT au Pays basque
Samathan Hourquescos, secrétaire générale de l'union locale CGT au Pays basque © Radio France - Andde Irosbehere

Au lendemain de la démission du haut-commissaire Jean-Paul Delevoye, et à la veille de nouvelles négociations avec le gouvernement, les syndicats durcissent le ton. Alors qu'une action surprise était organisée pour bloquer le réseau de transport Chronoplus, les opposants à la réforme des retraites espèrent réunir encore plusieurs milliers de personnes dans la rue et envisagent de nouvelles actions les prochains jours.  

"Nous n'avons pas choisi le calendrier, c'est le gouvernement qui a choisi de mettre en place cette réforme et de commencer en décembre", indiquait ce matin sur notre antenne Samathan Hourquescos. La secrétaire générale de l'union locale CGT au Pays basque était l'invitée de la rédaction de France Bleu Pays Basque ce mardi 17 décembre. "On décide de semaine en semaine les actions que l'on mène. On verra à la fin de la semaine comment on fera la semaine prochaine."   

"C'est un gros sacrifice de ne pas être payé, on va passer un Noël particulier." ... "On se bat pour nos retraites, à tous. Ce n'est pas une grève de privilégiés. On se bat pour nos enfants, pour le futur et quand ils partiront à la retraite à un âge correct en bonne santé avec une pension correcte, ils seront contents qu'on se soit battus, et ils oublieront leurs quelques semaines de galère dans les transports en commun."  

(Ré)écoutez l'interview de Samathan Hourquescos :

Samathan Hourquescos, secrétaire générale de l'union locale CGT au Pays basque

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu