Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange
Dossier : La réforme des retraites

Réforme des retraites : nouvelle journée de grève et de manifestation nationale le 6 février

-
Par , France Bleu

L'intersyndicale opposée au projet de réforme des retraites a appelé à une nouvelle journée de grève et de manifestation le 6 février alors que le projet de loi commence son parcours parlementaire. Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 108.000 personnes ont manifesté en France mercredi.

Manifestation contre la réforme des retraites à Nantes le 29 janvier 2020
Manifestation contre la réforme des retraites à Nantes le 29 janvier 2020 © Maxppp - Jérôme Fouquet

Alors que s'ouvre jeudi la "conférence de financement" qui réunit les partenaires sociaux à Paris, l'intersyndicale (CGT, Force ouvrière, FSU, Solidaires, MNL, UNL, Fidl, Unef) opposée au projet de réforme des retraites a appelé à une nouvelle journée de grève et de manifestations le 6 février. Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 108.000 personnes ont manifesté en France ce mercredi 29 janvier pour la septième journée de mobilisation nationale interprofessionnelle, une mobilisation en recul par rapport aux précédentes. 

"À la veille de l'ouverture de la "conférence des financeurs", nos organisations syndicales réaffirment leurs propositions d'augmentation des recettes des régimes de retraites, qui passent par une meilleure répartition des richesses créées par le travail des salarié-es", peut-on lire dans le communiqué publié dans la soirée par l'intersyndicale. "Une mobilisation historique par sa force et sa durée, le soutien sans faille de l'opinion publique, l'avis du Conseil d'État : le projet de réforme des retraites n'a jamais été si fragile", ajoutent-elles.  

La CFE-CGC, qui reste dans l'intersyndicale, n'est pas signataire de cet appel car elle a souhaité faire une pause après la journée de mobilisation du 24 janvier. Le projet de loi de réforme des retraites sera examiné par la commission spéciale la semaine prochaine. L'intersyndicale a appelé à "interpeller les parlementaires".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess