Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La réforme des retraites

Réforme des retraites : près de 500 manifestants à Nice contre l'usage du 49.3

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Les opposants à la réforme des retraites se sont réunis dans les rues de Nice ce dimanche. Ils étaient près de 500 selon la police, 1.000 selon les syndicats. Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé aux députés qu'il allait recourir à l'article 49.3 de la Constitution.

Entre 400 et 500 opposants à la réforme des retraites ont manifesté dans les rues de Nice ce dimanche pour protester contre l'usage du 49.3
Entre 400 et 500 opposants à la réforme des retraites ont manifesté dans les rues de Nice ce dimanche pour protester contre l'usage du 49.3 - SNES-FSU

Ils se sont rassemblés sans crier gare. Les opposants à la réforme des retraites étaient dans les rues de Nice ce dimanche. Alors que le gouvernement annonce l'utilisation de l'article 49.3 de la Constitution pour passer sans encombre au parlement sur ce texte qui suscite débats et agitations, ils entendaient montrer leur colère. 

Combien de manifestants ? 

Ils étaient entre 400 et 500 selon la police, 1.000 selon les syndicats CGT et SNES-FSU. Avec des slogans tels que "Le 49.3, on n'en veut pas" ; "Macron, Macron ta réforme ... si tu savais". Les opposants à la réforme des retraites ont scandé ces slogans ce dimanche dans les rues de Nice. 

L'usage du 49.3 n'est presque pas une surprise. Depuis le début, le gouvernement refuse d'écouter la rue 

Le défilé est parti à 14h30 de la place Garibaldi pour rejoindre la Place Masséna. Les manifestants se sont dispersés vers 16h30, dans le calme. 

Dans les rangs, des enseignants, des avocats ou encore des gilets jaunes. "L'usage du 49.3 n'est presque pas une surprise. Depuis le début, le gouvernement refuse d'écouter la rue. Il passe cette réforme en force. Ce n'est pas démocratique", dénonce Fabienne Langoureau, la secrétaire générale adjointe du syndicat Snes-FSU à Nice. 

Plusieurs rassemblements ont été organisés dans plusieurs de France, dont Paris. Une centaine de personne s'est rassemblée devant l'Assemblée nationale

De nouvelles journées d'action prévues cette semaine

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a annoncé une nouvelle mobilisation des syndicats “dès la semaine prochaine”.  "L’attitude du gouvernement est profondément scandaleuse, et donc il y aura une réaction à la hauteur", prévient-il. L’intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, FSU et d'organisations de jeunesse) opposée au système universel de retraite par points se réunira lundi matin, à Paris. 

À Nice, les représentants locaux de cet intersyndical se réuniront également ce lundi au siège de la CGT, à 17h30. Ils prévoient déjà de se mobiliser mardi et jeudi pour protester contre l'utilisation du 49.3. 

Deux motions de censures déposées contre le gouvernement 

Les trois groupes de gauche à l'Assemblée nationale (le parti socialiste, la parti communiste et la France Insoumise), ont déposé une motion de censure contre le gouvernement. Le parti Les Républicains en a déposé une autre de son côté. Elle a été signée notamment par la députée des Alpes-Maritimes Marine Brenier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu