Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réforme des retraites : un millier de manifestants à Poitiers contre le système de capitalisation

-
Par , France Bleu Poitou

"J'ai calculé qu'avec la réforme j'allais perdre cent euros de pension de retraite", explique Bruno, fonctionnaire à la Poste de Chasseneuil-du-Poitou, dans le cortège des manifestants à Poitiers.

Un millier de manifestants à Poitiers à l'appel de la CGT contre la réforme des retraites ce mardi 24 septembre
Un millier de manifestants à Poitiers à l'appel de la CGT contre la réforme des retraites ce mardi 24 septembre © Radio France - Jules Brelaz

Ce mardi 24 septembre, ils étaient 150.000 manifestants partout en France et un millier à Poitiers selon la CGT. Le cortège s'est rassemblé devant le rond-point de la Polyclinique de Poitiers avant d'emprunter l'avenue du 11 novembre et de rejoindre la place de France dans le quartier des Trois Cités. Cette mobilisation contre la réforme des retraites a rassemblé des actifs, des étudiants et des retraités, des fonctionnaires et des agents du privé, sans oublier quelques Gilets jaunes. 

"Du boulot pour les jeunes, du repos pour les vieux !" - Manon, étudiante L1 Arts du Spectacle à Poitiers

"J'ai 18 ans et trouver du travail quand on est jeune, c'est super compliqué alors qu'à côté, j'ai ma mère qui a 60 ans qui s'épuise au boulot et ça me révolte !" Etudiante sur le campus de Poitiers, Manon s'inquiète "du recul de l'âge de départ à la retraite. C'est pas quand on aura 60 ans qu'il faudra aller manifester, c'est maintenant!"

"Des grands-parents qui s'occupent de leurs petits-enfants", la revendication de Louisa... 8 ans

Les femmes sortant d'un congé maternité, les chômeurs ou encore les bas salaires seront les grands perdants de cette réforme des retraites, affirme la CGT. "Avant notre pension était calculée sur les trente dernières années, maintenant, ce sera sur les trente derniers mois", explique Bruno, fonctionnaire à La Poste à Chasseneuil-du-Poitou. "Il va falloir que je travaille plus longtemps, en ayant moins au bout."

"Ce système va laisser énormément de monde sur le côté de la route" - Catherine Giraud, secrétaire départementale de la CGT Vienne

Benjamine du cortège, Louisa, 8 ans, tient par la main sa maman, Sophie. "J'ai expliqué à ma fille que l'âge d'équilibre c'est 64 ans, ma fille a tout de suite fait le lien, les grands-parents pourront moins s'occuper des  petits-enfants parce qu'ils seront moins en forme quand ils arriveront en retraite."

La pyramide des âges s'inverse ? Il n'y a plus assez d'actifs par rapport au nombre de retraités ? Cheminot et délégué CGT, Steve a la solution pour le gouvernement. "L'argent pour financer des retraites dignes de ce nom, il est là, il existe, quand on voit que les dividendes versés aux actionnaires augmentent;"

La présence de drapeaux FO et Solidaires dans le cortège est saluée par Catherine Giraud. "C'est bien, ça signifie que l'intersyndicale est possible, nous allons nous rencontrer pour dégager un front plus unitaire, en vue de la mobilisation du 30 septembre", annonce la secrétaire départementale de la CGT dans la Vienne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu