Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Réforme du code du travail : Force Ouvrière va se joindre à la mobilisation

samedi 30 septembre 2017 à 8:39 Par Eric Turpin, France Bleu

Force Ouvrière va discuter avec les autres syndicats pour organiser une journée d'action interprofessionnelle. C'est ce qu'annonce son secrétaire général Jean-Claude Mailly, qui n'a pas l'intention de démissionner malgré les critiques en interne pour sa position sur la réforme du code du travail.

Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO, mis en difficultés par les militants sur sa position face à la réforme du code du travail
Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO, mis en difficultés par les militants sur sa position face à la réforme du code du travail © Maxppp - Frédéric Dugit

Force Ouvrière hausse le ton contre la réforme du code du travail. Le syndicat va discuter avec les autres syndicats pour organiser une journée d'action interprofessionnelle, a annoncé vendredi soir sur franceinfo Jean-Claude Mailly, le secrétaire général du syndicat.

Pour l'instant, la date de cette journée d'action interprofessionnelle n'est pas fixée. Elle s'ajoute à la journée de mobilisation des fonctionnaires du 10 octobre, à laquelle Jean-Claude Mailly a déjà annoncé qu'il participerait

Le secrétaire général de FO est vivement critiqué en interne à cause de la position adoptée sur la réforme du travail. Jeudi et vendredi, les responsables du syndicat venus de toute la France se sont réunis à Paris. Ils ont adopté une ligne plus dure que celle de Jean-Claude Mailly.

Les ordonnances constituent « une véritable régression sociale » et « mettent en péril le syndicalisme confédéré », proclame une résolution signée vendredi par une écrasante majorité de responsables d''unions départementales et de fédérations de Force Ouvrière.

Pas de démission

La rumeur d'une démission du secrétaire général de FO a circulé. Mais l'intéressé a annoncé vendredi qu'il n'avait pas l'intention de démissionner. Jean-Claude Mailly doit de toute façon quitter son fauteuil de secrétaire général de Force Ouvrière en avril prochain.

Hausser le ton

« Il y a eu un ton plus fort que je ne pensais, j'en prends acte », a déclaré Jean-Claude Mailly, « Maintenant, les militants souhaitent discuter avec les autres organisations syndicales d'une mobilisation contre les ordonnances, donc nous allons commencer à discuter pour organiser cette réunion ».

Jusqu'à présent, Force Ouvrière n'avait pas appelé à manifester contre les ordonnances, contrairement à la CGT.