Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Réforme du système de santé : au CHU d'Amiens, FO déplore "la mainmise du gouvernement sur les tarifs"

mercredi 14 février 2018 à 11:27 Par Vincent Delorme, France Bleu Picardie

Comment la réforme globale du système de santé lancée par le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn est-elle perçue par les personnels soignants ? Un de leurs syndicats au CHU d'Amiens, Force Ouvrière, est très sceptique.

Les efforts du CHU d'Amiens pour réduire son déficit "ne vont pas dans le bon sens" pour le secrétaire FO Grégory Leduc
Les efforts du CHU d'Amiens pour réduire son déficit "ne vont pas dans le bon sens" pour le secrétaire FO Grégory Leduc © Radio France

Amiens, France

Le Premier ministre se donne trois mois pour savoir de quoi ont besoin les hôpitaux. Le gouvernement a lancé une vaste réforme du système de santé avec comme objectif de mieux soigner. 

Edouard Philippe a précisé les cinq grands chantiers devenus prioritaires : qualité et pertinence des soins, modes des financements, numérique, formation et ressources humaines et organisation territoriale. 

L'accès aux études de médecine, le financement de l'hôpital public vont notamment faire débat.  Un dernier point qui fait réagir le secrétaire Force Ouvrière au CHU d'Amiens, Grégory Leduc. Il était ce mercredi l'invité de France Bleu Picardie.

Pour Grégory Leduc, secrétaire FO du CHU d'Amiens, "le problème, c'est que l'hôpital public est devenu un hôpital entreprise"