Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : les avocats en grève dénoncent un projet fragilisant la justice en zone rurale

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry, France Bleu

La nouvelle bâtonnière de Châteauroux, Marie-Laure Briziou-Henneron, estime que le nouveau système provoquerait un fort déséquilibre financier qui mettrait en danger les petits cabinets. Ce lundi 6 janvier, les avocats sont donc en grève, aucune audience n'est assurée.

Marie-Laure Briziou-Henneron, nouvelle bétonnière de Châteauroux
Marie-Laure Briziou-Henneron, nouvelle bétonnière de Châteauroux © Radio France - Elodie Rabelle

Les avocats débuteront l'année 2020 par une grève. Il s'agit d'une mobilisation nationale qui trouve un écho dans l'Indre : à Châteauroux, aucune audience ne sera assurée ce lundi 6 janvier. Les avocats sont vent debout contre le projet de réformes des retraites. Ils jugent cette réforme injuste pour leur profession qui, selon eux met en péril l'exercice de la Justice, notamment en zone rurale comme l'a expliqué au micro de France Bleu Berry, la nouvelle bâtonnière de Châteauroux Marie-Laure Briziou-Henneron. 

Le régime de retraite des avocats est équilibré

Selon la nouvelle bâtonnière de Châteauroux Marie-Laure Briziou-Henneron, le régime des retraites des avocats est déjà à l'équilibre : "il ne s'agit pas d'un régime spécial, précise-t-elle, c'est une caisse autonome : chacun contribue à la même somme et avec les réserves, 1500 euros en moyenne nous sont assurés pour notre retraite. Or, la démographie actuelle de la profession nous est favorable."

Dans le projet du gouvernement : les avocats devront doubler leurs cotisations et les réserves seront prélevées pour financer les retraites des autres professions. Or, Marie-Laure Briziou-Henneron l'affirme : "le système des retraites actuel des avocats n'est pas égoïste, nous reversons déjà aux autres". 

Un projet de réforme préjudiciable à l'exercice de la Justice 

En doublant ces cotisations de retraites, le gouvernement fragilise l'accès au Droit. C'est en tout cas ce que redoute la bâtonnière de Châteauroux : "Être avocat, avec cette réforme si elle est appliquée, va créer une crise de vocation. Ce ne sera plus rentable d'être avocat, encore moins en zone rurale comme à Châteauroux où nous trouvons principalement de petits cabinets. La province, ce n'est pas Paris avec de grands cabinets internationaux qui n'ont pas du tout les mêmes problématiques financières." 

"Les petits cabinets vont mettre la clé sous la porte !" 

Le calcul est simple pour Marie-Laure Briziou-Henneron : moins d'avocats, moins d'accès au Droit pour les justiciables : "Il va se poser un problème d'accès de droits, il va y avoir de moins en moins de confrères, des cabinets vont mettre la clé sous la porte !" Et s'il n'y a plus d'avocats près de chez vous pour vous défendre, comment avoir accès à la Justice ?" 

Dans l'Indre donc, les robes noires se réunissent lundi 6 janvier au matin (vers 10H) en Assemblée générale dans la salle des avocats du tribunal de Châteauroux.  Aucune audience ne sera assurée de la journée. Ils décideront de la poursuite de leur grève, et de ses modalités. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu