Infos

Reichstett : trois ans après la fermeture de la raffinerie, le chantier de reconversion démarre

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 8 septembre 2016 à 15:39

A gauche : le site de la raffinerie de Reichstett en 2015, à droite : l'EcoParc quand il sera terminé en 2018
A gauche : le site de la raffinerie de Reichstett en 2015, à droite : l'EcoParc quand il sera terminé en 2018 - AIRDIASOL / H4 France

Les travaux de reconversion du site de l'ancienne raffinerie de Reichstett viennent de démarrer. A partie de 2017, un parc d'activités y verra le jour. D'ici là, il faut désamianter et dépolluer.

La torchère, l'un des symboles de la raffinerie de Reichstett a été mise à terre ce jeudi. Trois ans après la fin de l'acitvité du site pétrolier, le chantier de reconversion démarre. Une zone d'activités de 80 hectares, baptisée EcoParc Rhénan, doit voir le jour, sur 80 hectares. 2.000 emplois sont attendus à terme sur le site.

C'est l'un des chantiers les importants de cette nature en France, avec un budget total de 30 millions d'euros. Le démantèlement des cuves de pétrole vient de démarrer, tout comme le désamiantage et la dépollution. 70 personnes sont affectées à ces travaux.

40.000 tonnes d'acier recueillis, soit l'équivalent de 5 tours Eiffel

"Les premières entreprises arriveront sur l'entrée du site au printemps 2017", explique Patrick Viterbo, PDG de la société Brownfields, spécialisée dans la reconversion de friches industrielles. "A l'autre bout les travaux s'achèveront en 2018". Lors de la démolition, 40.000 tonnes d'acier seront recueillis, soit l'équivalent de 5 tours Eiffel, ainsi que des milliers de tonnes de béton qui seront concassées et réutilisées sur place.

Cette reconversion s'accompagne de la création de dix hectares de zone naturelle humide, pour protéger des espèces de crapauds et papillons repérées sur place.

Le site de l'ancienne raffinerie de Reichstett, en friche aujourd'hui. - Radio France
Le site de l'ancienne raffinerie de Reichstett, en friche aujourd'hui. © Radio France - Marie-Thérèse Koehler

L'EcoParc n'occupera qu'une partie du site de l'ancienne raffinerie : une autre sera laissée en l'état puisqu'il s'agit d'une réserve naturelle, une troisième pourrait être reconverti, à long terme, en zone économique, indique sur site l'Eurométropole.

Partager sur :