Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reims aviation: toujours pas de repreneur

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le tribunal de commerce de Reims a décidé de repousser de dix jours sa décision concernant une éventuelle reprise de l’avionneur rémois, en redressement judiciaire depuis le mois de septembre.

Les salariés de Reims aviation au tribunal de commerce de Reims
Les salariés de Reims aviation au tribunal de commerce de Reims © Radio France - Aurélie Jacquand

Une énième audience avait lieu lundi 10 mars au tribunal de commerce de Reims pour statuer sur l’avenir de l’avionneur Reims aviation, qui emploie 61 salariés et qui est en redressement judiciaire depuis le mois de septembre. Mais le tribunal a décidé de reporter de nouveau sa décision, au 21 mars , le temps d’étudier une nouvelle offre de reprise, déposée à la dernière minute, le vendredi 7 mars. 

Jusqu’à vendredi il y avait trois repreneurs déclarés : l’homme d’affaires Christophe Février , connu dans la Marne pour avoir déjà repris l’entreprise Plysorol à Magenta. Il y avait aussi ASI Innovation , une start-up française créée par des anciens de Reims Aviation. Et puis il y avait un groupe chinois : Avic . Ces 3 groupes avaient fait des offres dans lesquelles ils ne reprenaient qu’une vingtaine des 61 salariés actuels de Reims aviation.

Une quatrième offre de reprise

Vendredi, une nouvelle offre est apparue, menée par une entreprise chinoise : Raydelon RGAC . Elle propose de reprendre 46 salariés de Reims aviation. Le tribunal a donc choisi de se laisser le temps de l’étudier avant de statuer sur une reprise de l’avionneur rémois.

Le reportage au tribunal de commerce de Reims, Aurélie Jacquand

Choix de la station

À venir dansDanssecondess