Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reims : le ministre délégué aux PME Alain Griset au chevet des fournisseurs des bars et restaurants

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le ministre délégué aux petites et moyennes entreprises Alain Griset était en visite ce vendredi à Reims. Il est allé à la rencontre des commerçants de gros et de débit de boissons, gravement impactés par la crise sanitaire et la fermeture des restaurants et des bars.

Le ministre Alain Griset, aux côtés de François Guy, le patron de la Sodéris.
Le ministre Alain Griset, aux côtés de François Guy, le patron de la Sodéris. © Radio France - William Gay Costa

Les membres du gouvernement se succèdent dans la Marne : après la visite du ministre de l'agriculture Julien Denormandie jeudi, c'est le ministre délégués aux PME Alain Griset qui était en visite à Reims et Cormontreuil ce vendredi. Il a rencontré des professionnels du commerce de gros et de débit de boissons, très impactés par la fermeture des restaurants et des bars.

Nous sommes devant un mur de dettes

Alain Griset a fait étape à la Sorédis à Reims, un distributeur de boissons qui fournit une grande partie des bars et restaurants de la région. Dans l'entrepôt de cette société, habituellement très animé, tout est à quasiment à l'arrêt. Cette situation est devenue intenable pour le président François Guy, qui a voulu alerter le ministre. "En 12 mois, on est passé de 32 millions d'euros de dettes à 66 millions d'euros. Nous sommes devant un mur de dette", s'inquiète-t-il. "Pour les rembourser, on va se projeter sur les 10, 15 prochaines années", explique le patron au ministre. 

Mais le ministre veut avant tout le rassurer, et lui garantir que le gouvernement va le soutenir. "Aujourd'hui, l'État français a les outils adaptés pour vous accompagner sur ses sujets là". "De toute façon, on aura pas le choix", l'interrompt François Guy. "Parce que l'on ne peut  pas rembourser 30 millions d'euros de dette en trois, quatre ans. On est au pied du mur", affirme-t-il.

Alors pour venir au secours des entreprises comme la Sorédis, le ministre a voulu élargir les aides : "On a un nouveau dispositif depuis le mois de décembre qui permet d'aller jusqu'à 20% du chiffre d'affaire et on est en train de voir pour un dispositif encore plus important de 3 millions d'euros sur 6 mois pour les plus grosses entreprises", détaille Alain Griset. "Ça n'est qu'un soutien. On a pour ambition de soutenir les entreprises pour que les entreprises soit en capacité de reprendre quand les conditions sanitaires le permettront", conclut le ministre. Cette reprise est attendue de pied ferme par la Sorédis. Ces derniers mois, la société a perdu 99% de son chiffre d'affaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess