Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Reims : plusieurs centaines de manifestants défilent contre la réforme des retraites

-
Par , , France Bleu Champagne-Ardenne

Journée nationale de mobilisation ce mardi contre la réforme des retraites. À Reims, plusieurs centaines de manifestants défilent dans les rues. Le trafic des bus et des trams est fortement perturbé.

Manifestation dans les rues de Reims
Manifestation dans les rues de Reims © Radio France - Raphaël Cann

Reims, France

"Les prix augmentent, augmentez les salaires" ou "Macron, valet du patronat au service des richards", tels sont les slogans entendus ce mardi dans les rues de Reims, en marge de la manifestation contre la réforme des retraites. Plusieurs centaines de personnes défilent depuis 10h en centre-ville.

Neuf syndicats ont appelé à cette nouvelle journée de mobilisation sur tout le territoire pour défendre les régimes spéciaux, menacés par le gouvernement qui veut uniformiser le système des retraites en un régime unique à points. Conséquences : outre les manifestations, des perturbations sont en cours sur les transports publics, notamment en Champagne-Ardenne.

"J'ai une femme qui ne travaille pas et 4 enfants à scolariser, je dois penser à tout ça, mais je veux aussi partir à la retraite en bonne santé", explique Kader, chauffeur de bus chez Citura depuis 11 ans. Avec le système de bonus-malus et l'âge d'équilibre à 64 ans, recommandé dans le rapport Delevoye, ce quinquagénaire craint de partir à la retraite à 65 ans "et je le supporterai pas, je vais être fatigué."

Une peur partagée par Said, inspecteur des finances publiques à Reims : "On ne connait pas encore la valeur du point dans leur nouveau système, mais si c'est comme dans le privé, il y aura des pertes de pouvoir d'achat", précise-t-il. "Dans les finances publiques, notre statut n'est pas un privilège, c'est un statut qui garanti le bon fonctionnement des services publics."

Si plusieurs manifestations sont déjà annoncées en France, Thomas Roze responsable de l'union locale de la CGT, promet une mobilisation sur la durée. "On attend de se concerter au niveau national, mais on va lancer de nouveaux appels à la grève prochainement. On n'a pas pu faire reculer le gouvernement  ces dernières années, mais j'espère bien que cette fois-ci sera la bonne."

Choix de la station

France Bleu