Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Relance du nucléaire au Japon 4 ans après Fukushima

mardi 11 août 2015 à 10:42 - Mis à jour le mardi 11 août 2015 à 11:47 Par Nathalie Bagdassarian, France Bleu

Le Japon a remis en marche ce mardi un des réacteurs de la centrale de Sendai plus de 4 ans après l'accident de Fukushima. Toutes les centrales du pays avaient alors été stoppées. Le gouvernement japonais pro-nucléaire promet que les nouvelles normes permettront d'éviter le pire.

Le réacteur numéro 1 de la centrale de Sendai a été relancé
Le réacteur numéro 1 de la centrale de Sendai a été relancé © Maxppp

Il s'agit donc du premier réacteur relancé ce mardi au Japon aprés Fukushima dans la centrale de Sendai (1.000 km au sud-ouest de Tokyo). Une remise en marche voulue par le gouvernement. Elle est loin de faire l'unanimité au sein de la population toujours marquée par le puissant séisme de magnitude 9 en mars 2011. Il avait entraîné un violent tsunami qui avait alors déclenché la catastrophe de Fukushima. Par mesure de sécurité, les 48 centrales avaient, ensuite été mises à l'arrêt en septembre 2013.

Pour des raisons économiques

Le réacteur commencera à générer de l'électricité ce vendredi. Elle sera exploitée commercialement à partir de début septembre selon la compagnie Kyushu Electric Power. Le gouvernement japonais reconnaît que cette remise en marche des installations nucléaires est d'abord motivée par des raisons économiques. Mais il promet que le redémarrage s'est effectué en conformité avec la nouvelle réglementation de juillet 2013. Elle vise à rendre les centrales nucléaires aptes à affronter une catastrophe nucléaire.

Je souhaite que le redémarrage soit effectué en garantissant toute la sécurité qui doit être la première priorité" a déclaré  Shinzo Abe le Premier ministre japonais.

L'opposition de la population

Une majorité des Japonais s'interroge sur la pertinence d'un redémarrage du nucélaire. " Une erreur" pour Naoto Kan, Premier ministre au moment de l'accident de Fukushima. Il est, depuis devenu un des leaders des anti-nucléaires. Une manifestion d'opposants est prévue ce mardi soir devant la résidence de l'actuel Premier ministre à Tokyo. 5 volcans sont encore actifs autour de la centrale de Sendai. Les séisme avait fait prés de 17.000 morts.