Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

Relance éco: le cabaret "la Belle Epoque" à Briquemesnil-Floxicourt, espère rouvrir au mois de septembre

-
Par , France Bleu Picardie

La relance éco nous emmène dans un cabaret. "La Belle Epoque" à Briquemesnil-Floxicourt, à l'ouest d'Amiens. L'établissement, considéré comme une discothèque puisqu'il y a une piste de danse, est à l'arrêt depuis le mois de mars.

Sébastien Clairé attend le mois de septembre pour rouvrir son établissement
Sébastien Clairé attend le mois de septembre pour rouvrir son établissement © Radio France - Marie-Gaëtane Comte

C'est une crise sanitaire dont le gérant du cabaret "la Belle Epoque" à Briquemesnil-Floxicourt se serait bien passé.  Sébastien Clairé qui a repris l'établissement en 2018 espère reprendre une activité normale à la rentrée. 

"Ce n'est pas sûre parce qu’il y a déjà des annulations"

"Il y a même des annulations pour le mois de décembre", confie le gérant qui salue les aides reçues pendant cette période particulière. "Il faut continuer de payer le loyer, on peut tenir quelques mois mais ça ne peut pas durer trop longtemps. Heureusement que le maire de la commune a fait un geste et nous a exonéré d'une taxe que nous payons puisqu'on empiète sur le trottoir avec notre véranda."

Un aperçu de l'entrée du cabaret la Belle Epoque
Un aperçu de l'entrée du cabaret la Belle Epoque © Radio France - Marie-Gaëtane Comte

"Point positif, relativise Sébastien Clairé, la plupart des clients qui ont annulé cette année, reportent leurs réservations en 2021."

Sébastien Clairé essaye de rester malgré tout optimiste

Sébastien Clairé estime que sa perte jusqu'au mois de juin s'élève à 170 000€. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess