Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Nancy, "le marché immobilier se porte extrêmement bien"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Selon le notaire lorrain Dominique Bravetti, le marché de l'immobilier nancéien n'a pas souffert des conséquences du Covid 19. Et au vu de ses caractéristiques, il pourrait résister à la crise annoncée et maintenir sa bonne santé dans les mois qui viennent.

Les maisons de ville sont des biens particulièrement recherchés à Nancy
Les maisons de ville sont des biens particulièrement recherchés à Nancy © Maxppp - Alexandre Marchi

Dominique Bravetti, notaire installé à Vandoeuvre-lès-Nancy fait le point pour nous sur le marché immobilier nancéien. 

Comment se porte le marché immobilier à Nancy en ce début d'été ? 

"En terme d'activité, le marché se porte extrêmement bien. C'est déjà quelque chose qu'on avait constaté avant le confinement. L'une des caractéristiques du marché nancéien, c'est que la demande est supérieure à l'offre ce qui crée une pénurie de biens. On a un volume de transactions qui, en dépit du confinement, est reparti quasiment à la hausse. Maintenant, la question que tout le monde se pose, c'est  : pour combien de temps encore ?"

Quels sont les biens les plus recherchés ? 

"Typiquement, la petite maison de ville est un bien rare. Il est courant que des acheteurs se positionnent le lundi sur une annonce vue le dimanche et s'entendent répondre que le bien a été vendu. Si le bien est dans les prix du marché, il peut se vendre sans problèmes en 24 ou 48h. L'autre caractéristique nancéienne, c'est l'investissement locatif. Nous sommes dans une ville étudiante. Les petites surfaces sont donc très prisées dans la mesure où, à coup sûr, on peut trouver un étudiant qui se positionnera." 

Cette situation va t-elle durer ? 

"Cela fait plusieurs années que ces caractéristiques sont ancrées, chevillées au marché. Mais on nous prédit aujourd'hui une crise économique retentissante. Si les gens n'ont plus de travail, la demande va se tarir. Ce ne seront plus les vendeurs qui auront la main sur le marché. Mécaniquement, les prix risquent de baisser. Après pour temporiser cela, on reste, par rapport à d'autres métropoles, sur des tarifs fortement raisonnables. A partir du moment où il n'y a pas de bulle, je ne crois pas à un krach immobilier à Nancy."

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Sud Lorraine.

France Bleu Sud Lorraine est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess