Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La relance éco : à Rostrenen, les sacoches de vélo écolo du Rouquin qui roule

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Patrick Pardy vient de s'installer dans les Côtes d'Armor, où il a lancé son entreprise "Le Rouquin qui roule". Des sacoches de vélo écologiques fabriquées sur mesure, qui connaissent déjà un grand succès. Le carnet de commandes est plein !

Patrick Pardy est installé à Rostrenen (Côtes d'Armor), où il fabrique des sacoches de vélo écologiques.
Patrick Pardy est installé à Rostrenen (Côtes d'Armor), où il fabrique des sacoches de vélo écologiques. © Radio France - Ninnog Louis

Bienvenue chez le Rouquin qui roule ! C'est sous un hangar de Rostrenen (Côtes d'Armor) que Patrick Pardy a installé son atelier de fabrication de sacoches de vélo. "L'entreprise s'appelle ainsi car je suis roux, et que j'adore faire du vélo", sourit l'Irlandais, fraîchement débarqué en Bretagne avec sa compagne.  

Trois machines à coudre et des piles de tissus de toutes les couleurs recouvrent les tables de l'atelier. Ici, tout est fait à la main et sur mesure, à partir de tissu récupéré auprès d'entreprises de la commune, selon le principe de l' upcycling, cher au cœur de Patrick. "Ça signifie qu'on réutilise la matière première qui existe déjà, au lieu de la jeter, et la transformer en un nouvel objet".

Des sacoches personnalisées

Chaque sacoche est unique, et nécessite entre quelques heures et plusieurs jours de travail. Les prix varient de cinquante à deux cents euros. "La charge de travail est importante", rappelle Patrick. "Je dois trouver le tissu, le laver, concevoir le patron, et fabriquer la sacoche de A à Z". 

"On essaye aussi de lutter contre l'obsolescence des objets, donc certaines sacoches peuvent avoir plusieurs usages", souligne Patrick. "Celle-ci par exemple est à la fois une sacoche de guidon et une banane !" A la demande du futur propriétaire, "un Breton qui adore la mer", Patrick l'a personnalisée en brodant une petite ancre dessus.

Un carnet plein jusqu'en septembre

Dans son autre vie qui a pris fin il y a quelques mois, l'Irlandais était mécanicien de vélos à Lyon. "Cela faisait plusieurs années que je fabriquais des sacoches pour des amis ou des connaissances". L'envie de lancer son entreprise est venue peu à peu, mais le confinement a accéléré les choses. "Il y avait une demande de production locale !" 

Patrick poste alors un message sur un groupe Facebook de cyclistes, et le succès est immédiatement au rendez-vous. "La demande a été beaucoup plus importante que prévu !" Le carnet de commandes du "rouquin qui roule" est plein jusqu'en septembre. "Mais nous rouvrirons la boutique en ligne à l'automne". Les commandes se feront en ligne sur son site Internet Le rouquin qui roule. 

Face à la demande, Patrick cherche désormais quelqu'un pour travailler avec lui. "Si vous êtes dans le Centre-Bretagne, que vous êtes passionné de vélo et que vous avez des compétences en couture, contactez-nous !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess