Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

Relance éco en Dordogne : arrêt des commandes à l'international, mais augmentation en France pour Prunidor

-
Par , France Bleu Périgord

Prunidor a réussi à conserver un quasi équilibre malgré la pandémie de coronavirus. L'entreprise qui produit notamment des pruneaux d'Agen a vu s'annuler toutes les commandes à l'étranger, mais celles en France ont augmenté pendant le confinement. Elle a tout de même pâti de l'annulation des salons.

Une partie de l'équipe de Prunidor, producteur de pruneaux d'Agen basé notamment à Bergerac
Une partie de l'équipe de Prunidor, producteur de pruneaux d'Agen basé notamment à Bergerac © Radio France

L'entreprise spécialisée dans la vente et la transformations de fruits secs Prunidor, a conservé un certain équilibre au plus fort de la crise du coronavirus. Restée ouverte en tant que commerce alimentaire, elle a vu les commandes s'annuler les unes derrière les autres pour l'étranger, mais ses clients français ont acheté d'avantage. 

Arrêt de l'export

"Heureusement il y a eu une prise de conscience : le pruneau est un produit de santé. Donc on a eu plus de commandes que d'habitude en France", explique le gérant de l'entreprise, Sébastien Larroque. Des achats supplémentaires qui ont permis de compenser la fermeture du marché d'export. Une compensation, mais pas un plus, puisque certains clients français ont tout de même arrêté de commander : les restaurateurs, qui ont baissé le rideau avant même le confinement général. "On a mis en place toutes les mesures sanitaires rapidement", explique Sébastien Larroque, le directeur de Prunidor. Sans conservateur, le pruneau d'Agen qui est produit sur le site de Bergerac devait "assurer une sécurisation supplémentaire de la chaîne de production" face au coronavirus. 

Incertitudes sur l'avenir

Même si les pertes ne sont pas trop conséquentes, l'entreprise a pâti de l'annulation des salons agroalimentaires, auxquels elle participe régulièrement, en France et à l'étranger. "On est sur nos gardes pour la rentrée", conclut Sébastien Larroque, qui regrette de ne pas avoir davantage de visibilité sur les semaines et mois à venir.

Sébastien Larroque, directeur de Prunidor, producteur de pruneaux d'Agen à Bergerac

Choix de la station

À venir dansDanssecondess