Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

Relance éco en Dordogne : chiffre d'affaires "proche de zéro" depuis plus de cinq mois pour Label'nuit

-
Par , France Bleu Périgord

La crise sanitaire touche de plein fouet le monde du spectacle vivant. Basée à Saint-Avit-Rivière l'entreprise Label'nuit, qui éclaire et sonorise des spectacles dans toute la Nouvelle-Aquitaine, n'a plus d'activité depuis le mois de mars. Son gérant n'envisage pas de véritable reprise avant 2022.

Sonorisation et lumière pour le groupe Peiraguda au Parc Gamenson, à Périgueux
Sonorisation et lumière pour le groupe Peiraguda au Parc Gamenson, à Périgueux © Radio France - Label'Nuit

Le gouvernement a annoncé ce mardi 11 août de nouvelles mesures face à la reprise de l'épidémie de coronavirus en France. Parmi elles, la prolongation d'interdiction pour les rassemblements à partir de 5.000 personnes. Une annonce qui plonge encore davantage la société Label'nuit dans le rouge. L'entreprise, qui sonorise et éclaire des spectacles en Dordogne, n'a plus d'activité depuis le mois de mars.

L'annonce est un nouveau coup dur pour Valéry Paillet, gérant de Label'nuit : les rassemblements de 5.000 personnes restent interdit, jusqu'au 30 octobre. "On n'a plus d'activité depuis le mois de mars, et un chiffre d'affaires proche de zéro", explique-t-il, face au constat de découragement des organisateurs de spectacles.

L'annonce du ministre de l'Economie est en revanche une meilleure nouvelle. Bruno Le Maire a précisé que le plan de relance de l'économie française comprendrait trois milliards d'euros pour "le soutien au financement des entreprises". Mais l'entrepreneur attends tout de même d'en savoir plus : "si ce sont encore des prêts, c'est une bombe à retardement, il faudra les rembourser un jour !", s'inquiète-t-il.

Seules activités pour l'instant pour Label'nuit : quelques événements privés, généralement organisés par des entreprises. "Tant qu'il n'y aura pas d'artistes sur scène, ça va être compliqué pour nous" conclue Valéry Paillet, qui n'envisage pas de véritable reprise avant 2022.

Valéry Paillet, gérant de Label'nuit qui sonorise et éclaire de nombreux spectacles en Dordogne et dans le reste de la Nouvelle-Aquitaine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess