Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Relance éco en Dordogne : le tourisme soulage la chute des ventes à l'export pour le domaine Caviar de Neuvic

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord

Si le confinement n'a pas été synonyme d'arrêt des activités pour le domaine Caviar de Neuvic, il a tout de même porté un coup aux ventes. Avec la fermeture des restaurants et l'arrêt net de l'export et des activités touristiques, l'entreprise a tenu grâce aux ventes sur internet.

Pendant le confinement, il a fallu continuer de nourrir les poissons
Pendant le confinement, il a fallu continuer de nourrir les poissons © Radio France

"On ne peut pas arrêter de nourrir les poissons, ni de produire le caviar, du jour au lendemain", explique Laurent Deverlanges, le fondateur et directeur du domaine Caviar de Neuvic. Le site n'a donc pas fermé pendant le confinement. Mais l'accueil des visiteurs, la vente aux restaurants et l'export se sont stoppés net. L'activité a progressivement repris à partir du mois de juin, avant un quasi retour à la normale ces mois de juillet et d'août.

"Nos clients sont, pour la grande majorité des restaurateurs", rappelle le directeur du site. Avec leur fermeture avant même le début du confinement généralisé, la commercialisation s'est arrêtée. Pareil pour les visites proposées à Neuvic, dont l'arrêt a duré plus longtemps. "Mais ça a redémarré très fort", précise Laurent Deverlanges, qui constate que la fréquentation touristique est très haute cet été en Périgord. Pour compenser également : les ventes sur internet "sont encore meilleures que l'année dernière", se réjouit-il. 

Export réduit de moitié

Ne manque plus que la reprise des hôtels de luxe et de l'export pour un retour à la normale. Caviar de Neuvic, qui exporte beaucoup en Asie, a vu ses commandes s'annuler les unes après les autres dès le mois de février. "Les restrictions sont toujours très importantes, au Japon par exemple, qui est notre premier client asiatique. Récemment ils ont fermé tous leurs restaurants, un week-end entier", explique le gérant. Laurent Deverlanges craint maintenant que les clients français ne commandent leur caviar en Chine : "ils ont continué de produire également et les prix ne sont pas les mêmes", déplore-t-il. 

Malgré la crise sanitaire, puis économique, les projets lancés avant le confinement ne sont que reportés pour le domaine. Le projet de ferme durable à Sourzac est ainsi maintenu, tout comme l'agrandissement du laboratoire. Caviar de Neuvic qui recherche toujours de nouveaux salariés, avec en ce moment trois offres d'embauche sur son site internet. 

Laurent Deverlanges, fondateur et directeur du domaine Caviar de Neuvic

Choix de la station

À venir dansDanssecondess