Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco ind’è noi

Relance éco : l’activité des entreprises de débroussaillage impactée par la COVID-19

-
Par , , France Bleu RCFM

Durant le confinement, l’entreprise A Smachjera a du adapté son organisation de travail face au virus. Aujourd’hui, elle doit faire face aux conséquences économiques du confinement.

A Smachjera a du adapté son organisation de travail face au virus
A Smachjera a du adapté son organisation de travail face au virus - DR/

Quelques jours seulement après la date limite pour le débroussaillement légal autour des habitations, l’heure d’un premier bilan est arrivée pour cette entreprise qui emploie dix-neuf personnes, dans le centre-Corse. « On a fait beaucoup moins de devis que d’habitude » constate le gérant de cette entreprise spécialisée notamment dans le démaquisage et les travaux paysagers, Francescu-Maria Picoury. Un constat qu’explique facilement le jeune chef d’entreprise _« Certains particuliers ont réalisé eux-mêmes leurs travaux pendant le confinement »_.

Moins de travail puisque certains clients ont nettoyé eux même durant le confinement, mais moins de travail aussi parce que la crise économique se fait déjà ressentir explique le gérant d’A Smachjera « Il y a évidemment un problème économique. Par exemple, certains professionnels qui rencontrent des difficultés économiques ont essayé de travailler au maximum par eux-mêmes, et n’ont réalisé que les travaux essentiels pour la sécurité des bâtiments. Nous avons moins réalisé de travaux d’embellissements cette année ».

Comme beaucoup d’autres entreprises de nombreux secteurs en Corse, A Smachjera a aussi pâti de l’incertitude qui a plané sur la saison touristique « Nous travaillons avec certains professionnels comme des hôtels qui s’attendent à une très mauvaise saison cette année. Donc automatiquement, ce sont des clients qui engagent moins de travaux que d’habitude ».

Tenir le choc, l’objectif principal en 2020 

Certaines petites entreprises ont encore plus souffert qu’a Smachjera, qui fait office de poids lourd du secteur en Corse. Cette dernière a en effet pu s’appuyer sur des contrats importants, notamment avec des organismes publics_« Ce qui nous a permis de tenir, ce sont les contrats que nous avons avec les mairies, certaines collectivités publiques mais aussi des privés »_détaille Francescu-Maria Picoury.

Pour la fin de l’année le jeune homme se fixe un seul objectif pour son entreprise, surmonter l’épreuve du Coronavirus et ne licencier personne « Nous voulons maintenir tous nos emplois. Tous nos salariés sont des jeunes issus de notre microrégion, qui font vivre nos villages ».

Relance éco : l’activité des entreprises de débroussaillage impactée par la COVID-19

France Bleu RCFM est à vos côtés pour vous accompagner pendant la  période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à  une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de  sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels  enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se  projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess