Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La relance éco : la maison éclusière de Lamotte-Brebière, près d’Amiens, fait le plein après le confinement

-
Par , France Bleu Picardie

Le restaurant, situé en bord de Somme, a un nouveau gérant depuis quelques mois. Il avait prévu de lancer son activité mi-mars, mais il a dû revoir ses plan à cause de la crise du coronavirus.

Ludovic Morelle, le nouveau gérant de la maison éclusière de Lamotte-Brebière
Ludovic Morelle, le nouveau gérant de la maison éclusière de Lamotte-Brebière © Radio France - Claudia Calmel

Un restaurant qui se lance juste après le confinement, ce n'est pas très commun. C’est pourtant ce qui est arrivé à la nouvelle équipe de la Melba (Maison Eclusière de Lamotte-Brebière Amiens). La maison éclusière de la commune propose depuis longtemps un service de restaura restauration. Mais le lieu a récemment changé de gérant. Le nouveau patron avait prévu d'ouvrir mi-mars, mais ses projets ont été perturbés par l'épidémie de coronavirus.

La Melba -nouvelle version- a finalement ouvert le 5 juin, quasiment trois mois après la date initialement prévue. Mais Ludovic Morelle, le nouveau gardien des lieux, a mis le confinement à profit : "On a profité de cette période pour finir les travaux qu’on avait commencés. On peut pas vraiment dire qu'on a perdu trois mois d'exploitation : disons plutôt qu'on ne les a pas gagnés. C'est moins grave : les frigos étaient vides et on n'avait pas passé commande chez le brasseur." 

Depuis l'ouverture, les affaires marchent bien : les coups de téléphone et les réservation se multiplient. Bernadette et Liliane sont venues d'Amiens pour déjeuner. Un endroit qui colle aux besoins du moment pour Bernadette : "Après le confinement et tous ces moment difficiles, on a eu envie de se faire une terrasse et on a préféré venir ici, où on est en plein air, au vent !"

La maison éclusière attire de nombreux clients, notamment quand il fait beau. L'endroit a des atouts à faire valoir pour le patron Ludovic Morelle : "On a déjà quelques habitués, des clients qui viennent tout les jours. On est face à la Somme, il y a de la verdure partout, des hérons, de cygnes, de canards... On travaille à 90% en terrasse : on peut respirer ici, plutôt que d'être serrés dans de plus petits espaces en centre ville."

La maison éclusière de Lamotte-Brebière veut développer ses activités en organisant notamment des concerts, des expositions.

La maison éclusière de Lamotte-Brebière a rouvert début juin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu