Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Relance Éco : le camping de la Tête Noire à Buzançais innove pour faire venir une clientèle locale

Par

Le camping de la Tête Noire à Buzançais (36) connait une chute de fréquentation suite à la crise sanitaire. Mais les gérants du camping se sont posés les bonnes questions pour tenter de rebondir.

Ambiance Buzançais plage au camping de la tête noire Ambiance Buzançais plage au camping de la tête noire
Ambiance Buzançais plage au camping de la tête noire © Radio France - Sylvain ROGIE

La crise sanitaire fait de gros dégâts économiques. Les touristes étrangers ont déserté notre territoire et le tourisme vert à du mal à prendre. Illustrations au camping de la tête noire à Buzançais (Indre). Les 90 emplacements ne sont pas tous occupés loin de là. Les mobil-homes ou encore tous les équipements qui disposent de sanitaires à l'intérieur de l'habitation sont eux tous réservés. 

Publicité
Logo France Bleu

Éric Marone (responsable clientèle) : "Je ne veux pas être trop pessimiste mais pour moi la saison estivale est pliée."

En revanche, les emplacements pour simple toile de tente restent vide. Pourtant, les sanitaires communs sont nettoyés et désinfectés toutes les deux heures mais rien n'y fait nous confie Eric Marone, le responsable clientèle du camping de la Tête Noire. "Le taux d'occupation entre le 15 juillet et le 15 Août, il va être de 60 à 70% pas plus, contre pratiquement 100% l'année dernière à la même époque. Je ne veux pas être trop pessimiste mais pour moi la saison estivale est pliée!" La peur de fréquenter les sanitaires du camping régulièrement désinfectés existe toujours. Pourtant, il n'y a pas de risque dans un camping. Non seulement, il y a de la place surtout cette année. Les gestes barrières sont appliqués. Le protocole sanitaire mis en place est parfaitement respecté. 

La piscine du camping de la tête noire de Buzançais © Radio France - Sylvain ROGIE

Alors les dirigeants du camping de la Tête Noire se sont posés les bonnes questions. Ils souhaitent mettre tout en oeuvre pour séduire une clientèle locale comme le confirme Éric Marone. "Ce qui nous sauve actuellement, c'est la partie snack et restauration même si ce n'est pas notre cœur de métier. Et pour séduire cette nouvelle clientèle, nous avons aménagé une plage. Ça commence à se savoir. Les gens se sentent bien ici. C'est un peu Buzançais plage. Notre nouvelle clientèle s'amuse, danse dans le sable. Nous avons trouvé cette manière là pour faire venir cette clientèle locale à défaut de voir les touristes en Berry." 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu