Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

Relance eco : Plus de 80 personnes recrutées pour fabriquer des masques chez Ageval

-
Par , France Bleu Nord

L'association d'insertion du Valenciennois est en train de préparer 220 000 masques enfants dans le cadre de l'opération régionale résilience. Grâce aux 45 machines à coudre données par Toyota, elle a aménagé 2 ateliers couture à Quarouble et au Quesnoy.

Ameline qui n'avait jamais fait de couture est ravie de cette expérience
Ameline qui n'avait jamais fait de couture est ravie de cette expérience © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

A l'atelier de Quarouble, Vanessa est en train de coudre les élastiques sur les masques. Celle qui a un CAP couture a d'abord travaillé à l'atelier masque de Toyota, lancé pendant le confinement, avant d'arriver ici. 

Avec 7 anciens intérimaires de l'usine automobile elle a formé les équipes d'Ageval notamment Ameline qui vient de la restauration mais qui est tout sourire devant sa machine à coudre, 

ça me plait beaucoup, pour moi c'est relaxant 

La jeune femme se verrait bien continuer dans cette branche, Céline elle coud les étiquettes sur les masques, elle apprécie les cadences dans l'atelier presque les mêmes que dans l'automobile selon elle, et la maman denaisienne est surtout ravie d'avoir décroché ce contrat de 24h/semaine, "une fierté" explique t'elle, "ça rebooste" et puis elle a l'impression d'être utile en confectionnant ces masques pour lutter contre le coronavirus, "une bonne action" selon elle.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Ageval emploie  650 salariés en insertion par an, pour des contrats en moyenne de 17 mois qui permettent de remettre le pied à l'étrier dans des domaines aussi variés que le BTP, les espaces verts ou le numérique et maintenant donc la couture, une nouvelle branche intéressante pour John Delannay le directeur d'Ageval  car il permet d'apprendre à travailler à la chaîne avec des bonnes cadences, un atout sur le CV dans un secteur où il y a beaucoup d'usines.

Une trentaine de personnes supplémentaires devraient être recrutées 

Après un premier contrat de 50 000 masques pour les adultes dans le cadre de l'opération régionale résilience, l'atelier de Quarouble et celui  du Quesnoy sont en train de préparer 250 000 masques pour les enfants de plus de 11 ans pour septembre. Après un moment de doute cet été avec "un tassement de la demande de masques, un marché saturé" le directeur est de nouveau confiant avec l'obligation de plus en plus courante de porter des masques même en extérieur, du coup il compte encore recruter  une trentaine de personnes.

John Delannay qui pense déjà à se diversifier, en plus des masques, les salariés en insertion pourraient confectionner des sacs pour les courses, des tee-shirts, draps, rideaux.

A la sortie de leur contrat dans l'association, plus de 40% des personnes trouvent une formation longue ou un contrat de travail

Choix de la station

À venir dansDanssecondess