Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

Relance Eco : saison blanche pour les mariages ?

-
Par , France Bleu RCFM

Oubliés les rêves de traîne, de robes blanches et les nuits de noces : le Coronavirus a également mis fin ou reporté bon nombre de mariages. Et là aussi, les conséquences économiques sont importantes pour cette filière, des traiteurs aux fleuristes en passant par par les organisateurs de mariages.

Un décor sans acteurs ...
Un décor sans acteurs ...

230.000 mariages sont organisés annuellement en France, autour de 1300 dans notre île mais cette année, en raison de l'épidémie, à peine la moitié pourront peut être y être célébrés marquant un coup d'arrêt pour cette filière économique. Selon les dernières statistiques de l'INSEE sur le sujet, le nombre d’unions était en augmentation en Corse sur la dernière décennie avec 2017 en année de référence (+ 11 %). Rapporté à la population, cela correspond à 3,7 mariages pour 1 000 habitants, un taux de nuptialité régional supérieur pour la première fois à la moyenne métropolitaine. Des chiffres dont bénéficiait toute une filière composée de différents secteurs comme par exemple les organisateurs (trices) de mariages. Ces derniers (une trentaine en Corse) subissent la crise eux aussi, à l'image de Patricia Nogueira, installée à Porto-Vecchio.  En bord de mer, à la montagne, sur un bateau ou sous l’eau, cette dernière s'est spécialisée dans la conception et l’organisation événements d’exception et notamment les mariages à thèmes. Sa structure baptisée « Rêvenementiels » est créée en 2018. En 2019, elle y prépare 24 mariages, 30 étaient au programme de cette année. La crise ne pouvait pas tomber plus mal : 80 à 85% des mariages sont célébrés entre mars et octobre.

" Je me suis lancée à corps perdu dans ce métier que j'avais déjà touché du doigt une première fois très jeune. En 2019 j'ai fait une formation de Wedding Designer en décoration d’événementiels et j'ai investi près de 60 000 euros dans la création (...), avec les 30 mariages sur mon planning entre avril et octobre, je devais pouvoir rembourser une partie de cet investissement ". Ce ne sera pas le cas ! Sur ces 30 rendez-vous, un a été annulé et 17 autres reportés à 2021. La douzaine restante est toujours programmée, d'août à octobre, mais tout dépendra des annonces du gouvernement ce jeudi sur la suite du déconfinement à compter du 2 juin. Quid des touristes, des 100 kms, des groupes de plus de 10 personnes et du port des masques difficiles à porter lors d'une telle cérémonie ?

Les mariés se font attendre ...
Les mariés se font attendre ...

Des questions vitales pour Patricia et ses consœurs, notamment concernant la venue des touristes. Parmi ses clients figurent de nombreux couples venus se marier en Corse depuis la France continentale mais aussi d'Europe (Suisse, Portugal, Espagne, Belgique) et de bien plus encore (Martinique, Guadeloupe, Brésil ou Etats-Unis). " J'ai organisé le mariage du fabricant du rhum "Clément" de la Martinique, débarquant avec 130 invités ou encore un producteur de New York avec 76 convives". Une clientèle et une organisation dont bénéficie également, par ricochet, d'autres secteurs locaux. La Wedding planer de Porto-Vecchio s'en fait une fierté : " avec mon activité plutôt indépendante, je fais travailler le commerce local, du restaurateur aux hôteliers en passant par les coiffeurs, les esthéticiennes, les photographes, les loueurs de maisons ou de bateaux, d'autant que la plupart des mes hôtes venant de loin prolongent leur séjour dans l'île, au delà des 2/3 jours de la cérémonie ".   

Si elle perd de l'argent,  la spécialiste en événementiels essaye de ne pas perdre de temps. Elle profite donc de cette inactivité forcée pour mieux faire connaitre sa structure sur les réseaux sociaux, les sites spécialisés et dans les médias. Elle a déjà pu accrocher des articles dans la presse "people" (Gala, Marie-Claire) et accrocher TF1 pour un reportage sur le suivi de A à Z de l'organisation de l'un de ses mariages. Pour cela, Patricia et toute cette filière n'attendent qu'une seule chose en ce 28 mai : le "Oui" du gouvernement à leur demande en ... travail !

France Bleu RCFM est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de dé-confinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu