Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

Relance Eco : un tourisme corso-corse pour sauver la saison

-
Par , France Bleu RCFM

Il y a un mois, une communicante de profession installée en Corse, Aurélie Ravier, lançait un slogan sur les réseaux sociaux pour un tourisme corso-corse. Une intuition qui fait le buzz sur les réseaux sociaux et qui pourrait sauver la saison de certains professionnels.

Vers un tourisme local cet été
Vers un tourisme local cet été

Cet été, je re-découvre mon île » : en lançant cette petite phrase un beau matin du 27 avril dernier, Aurélie Ravier ne s’attendait certainement pas à cette fulgurance. Un mois plus tard, le groupe qu’elle a lancé sur Facebook avec cet intitulé compte déjà 16.000 membres.
Cette chargée de communication en digital freelance travaille déjà avec quelques acteurs locaux du tourisme. Le fiasco qui s’annonce dans ce secteur l’a fait réagir : « travaillant avec ces acteurs, j’ai pu voir de très près l’inquiétude qui règne face au manque de fréquentation et de réservation touristique (…) J’ai tout d’abord lancé une petite campagne avec l’un de mes clients en proposant une offre résident. Les retours ont été très bons. C’est à partir de ce moment que je me suis demandé comment, à mon petit niveau, je pouvais donner un coup de manière  plus large et j’ai eu l’idée de créer, bénévolement, ce groupe sur Facebook ». 

Un des slogans du site FB "Cet été, re-découvrons la Corse"
Un des slogans du site FB "Cet été, re-découvrons la Corse"

L’objectif est simple : permettre aux professionnels du tourisme Corse de tous secteurs de se faire connaître des insulaires et inviter ces derniers à partir en vacances chez eux. D’échanger également entre les uns et les autres sur les lieux à découvrir et créer ainsi du lien. « Je n’ai aucune prétention, avoue-t-elle, j’ai repris une idée qui existait dans d’autres régions et pour attirer les locaux, l’idée est aussi de demander aux professionnels d’hébergements ou autres de faire un geste, en proposant des offres (promotion, petit déjeuner, panier de produits locaux) ». L’idée fait son chemin … et ça marche selon Aurélie Ravier qui cite les résultats obtenus par certains acteurs du tourisme : « une gérante d’hébergements de charme à Figari qui a eu beaucoup d’annulation et qui n’avait aucune réservation sur mai, juin et juillet, est passée en phase de surbooking. A l’Ile Rousse un établissement hôtelier a réalisé plusieurs réservations. Un producteur de limoncellu sans alcool a réalisé de nombreuses ventes et un restaurateur sur Ajaccio qui a fait une offre résident en drive sur le site, jusqu’au 31 mai, a pu garder les ¾ de ses clients et en a même enregistré une vingtaine de nouveaux, ce qui lui a permis de ne pas enregistrer de pertes ». 

De Centuri à Bonifacio ... la Corse est belle
De Centuri à Bonifacio ... la Corse est belle

L’offre aux résidents ? Une pratique appliquée et défendue par Jean Paul Mozziconacci. Cet hôtelier d’Olmeto, dans le Valincu, est convaincu que les corses ont envie de bouger, de découvrir leur pays. Il offre des réductions sur ces hébergements et des paniers remplis de produits régionaux. Il a un argument : « à chaque fois que quelqu’un vient du continent ou de l’étranger et qu’il passe par un site de réservation sur internet ou par des tours opérateurs, on reverse une commission entre 15 et 20%. Pourquoi un corse qui viendrait directement chez nous, sans intermédiaire, on ne lui appliquerait pas ces mêmes ristournes ? On est habitué à donner beaucoup à des agences qu’on ne connait pas, pourquoi pas aux clients locaux ».

Dans l’attente des mesures gouvernementales sur l’acte II du déconfinement au 2 juin et qui concerne au plus haut point le secteur touristique, cette initiative locale pourrait permettre aux professionnels du tourisme, à défaut de véritablement sauver la saison, d’amoindrir leurs pertes. A plus long terme, elle pourrait aussi inciter les acteurs de ce secteur à redéfinir ou affiner une nouvelle offre touristique. Certaines agences de voyages, des professionnels et des institutions locales y travaillent déjà. 

France Bleu RCFM est à vos côtés pour vous accompagner pendant  la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse  à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club  de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ?  Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ?  Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess