Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

Relance Eco : une nouvelle monnaie locale corse

-
Par , France Bleu RCFM

Une monnaie locale chasse l'autre... Après I soldi corsi (portés disparus), voici Corsicoin. C'est l'initiative d'une association ajaccienne dont l'objectif, en ces temps de crise, est de privilégier les échanges locaux entre commerçants et clients. L'application est téléchargeable depuis 10 jours.

Corsicoin, une nouvelle application gratuite
Corsicoin, une nouvelle application gratuite -

C'est une initiative destinée à favoriser les circuits courts : la création d'une monnaie locale entièrement numérique. C'est la seule en France. Son nom : Corsicoin. Le projet remonte à deux ans, mais n'a abouti que récemment. C'est une application gratuite téléchargeable depuis une dizaine de jours, sur Android ou Apple.

185 commerçants ont déjà adopté corsicoin
185 commerçants ont déjà adopté corsicoin -

"Une fois l'appli téléchargée, explique Guillaume Figlie, promoteur du projet, vous créditez votre compte, via votre carte bancaire, un euro valant un corsicoin, et vous les dépensez auprès des commerçants adhérents. Des commerçants qui offrent pour la plupart des réductions".  Une démarche gagnant-gagnant en faveur de l'économie locale. Dix jours après son lancement l'opération est, semble-t-il, sur les bons rails. Anne-Laure Simpere, créatrice de bijoux à Bastia, a été l'une des première à s'inscrire. "Cela apporte davantage de visibilité, dit-elle, comme les réseaux sociaux. J'ai encaissé mes premières commandes en corsicoin, même si ce n'est qu'un début". Et comme Anne Laure Simpère, 185 commerçants ont déjà adopté corsicoin,  "4 ou 5 le font chaque jour pour plus de 3000 utilisateurs", assure Guillaume Figlie, plutôt confiant en l'avenir.  

L'intégralité de la chronique La relance Eco diffusée sur RCFM

Choix de la station

À venir dansDanssecondess