Économie – Social

Rémi Gaillard dément faire partie des évadés fiscaux de la HSBC

Par Paul Ferrier, France Bleu Hérault mardi 10 février 2015 à 13:24

Image d'illustration : Rémi Gaillard à Marseille en avril 2011
Image d'illustration : Rémi Gaillard à Marseille en avril 2011 © MaxPPP

Dans le Grand Journal de Canal Plus ce lundi, le chroniqueur Sébastien Tohen a laissé entendre que Rémi Gaillard, star sur Internet des caméras cachées, faisait partie des noms sur la liste des évadés fiscaux de la HSBC. Sur France Bleu Hérault, le trublion montpelliérain dément. Et il est en colère.

Réaction de Rémi Gaillard sur France Bleu Hérault suite à l'accusation, à demi-mots, du chroniqueur de Canal Plus Sébastien Tohen. Ce lundi 9 Février Antoine de Caunes recevait les deux journalistes du Monde à l'origine du Swissleaks, Fabrice Lhomme et Gérard Davet.

Le chroniqueur de Canal Plus leur a demandé : "Il parait que Rémi Gaillard est sur la liste ?" Réponse du journaliste du Monde Gérard Davet : "On ne peut rien dire, mais..."

Le Monde de demain - Le Grand Journal du 09/02Réponse cinglante de Rémi Gaillard:

"Peut-être que le Grand Journal est en manque d'audience, j'en sais rien. Donc ils ont pris des choniqueurs un peu bidon qui annoncent un petit peu n'importe quoi. Ils ont annoncé que j'étais sur la fameuse liste des évadés fiscaux donc évidement ce n'est pas du tout le cas. Ils (Canal Plus, NdlR) m'ont appelé hier pour s'excuser, il m'ont rappelé pour me demander si je voulais faire un duplex. J'ai même pas envie de me justifier parce que je sais comment les gens réagissent. Le problème c'est que la blague n'a pas était désamorcée en direct. Pire que ça, quasiment presque approuvée par le journaliste du Monde qui ne devait pas me connaitre et qui était gêné. Donc oui j'ai du second degré, même du troisième, mais je sais qu'aujourd'hui je vais passer pour une sorte de Gad Elmaleh. Mais à me faire accuser autant que ce soit vrai, parce que la réalité c'est que je me fais défoncer par les impôts en France. Donc autant que je me fasse attaquer pour quelque chose de vrai. Effectivement je me fais enc**** en France parce que j'ai bien un compte français."

Rémi Gaillard ITV

 

Dans la soirée le Grand Journal avait lui même tenté de désamorcer la polémique en publiant un tweet expliquant qu'il s'agissait d'une blague.

Partager sur :