Économie – Social

Renault annonce 1.000 recrutements en CDI

Par Marina Cabiten, France Bleu jeudi 12 février 2015 à 7:50 Mis à jour le jeudi 12 février 2015 à 10:23

Le siège de Renault à Boulogne-Billancourt
Le siège de Renault à Boulogne-Billancourt © MaxPPP

Le groupe automobile Renault a annoncé jeudi qu'il allait recruter 1.000 personnes en CDI en France en 2015.

Après avoir plus que triplé son bénéfice net en 2014, Renault a annoncé ce jeudi le recrutement de 1.000 personnes en CDI cette année en France. 

1.000 CDI et 1.000 contrats d'apprentissage

Avec 1,89 milliard d'euros de bénéfice net part du groupe, Renault dépasse son niveau de 2012 qui était de 1,75 milliard. Le chiffre d'affaires du groupe, à 41,05 milliards d'euros, a augmenté de seulement 0,3% par rapport à 2013, conséquence en particulier de taux de change défavorables, mais l'entreprise a amélioré sa rentabilité puisque sa marge opérationnelle est passée de 3 à 3,9%.  

Le groupe au Losange a sur ces bonnes bases financières affirmé qu'il procèderait au "recrutement de 1.000 CDI (contrats à durée indéterminée, ndlr) en France en 2015", et signerait autant de contrats d'apprentissage.   

Renault avait signé en mars 2013 avec des syndicats un accord de compétitivité aux termes duquel il s'engageait à maintenir ses usines en France, tandis que les salariés devaient faire des concessions sur le temps de travail et les salaires . "Bravo aux salariés et aux partenaires sociaux ! L'accord de compétitivité porte ses fruits", a affirmé jeudi le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, réagissant à l'annonce d'embauches via Twitter.   

Renault s'était félicité d'une baisse du coût de la main-d'oeuvre en France  à la suite de cet accord revenant à produire des véhicules avec moins de salariés. Jusqu'au terme du plan (2016), le groupe vise 8.000 départs non remplacés . Jeudi, face à des analystes financiers, M. Ghosn a révélé qu'à la fin 2014, Renault était en avance sur ces objectifs de départs.    

Une moitié pour les usines

Selon Renault, les nouveaux recrutements annoncés jeudi auront lieu "pour moitié dans les usines, et pour l'autre moitié dans les autres fonctions en particulier à l'ingénierie". Jeudi, M. Ghosn a affirmé que 2014 avait constitué pour Renault "une base solide pour construire l'avenir".  Pour 2015, envisageant une croissance du marché automobile mondial de 2%, la firme vise une nouvelle augmentation de ses immatriculations et de son chiffre d'affaires "à taux de change constant", une amélioration supplémentaire de sa marge opérationnelle et un flux de trésorerie disponible ("free cash flow") opérationnel positif pour son activité automobile.