Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Renault au Mans : l'activité reprend sous haute sécurité sanitaire

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

En cette fin avril, un quart environ des quelque 2.000 salariés de l'usine Renault du Mans ont repris le travail. Avant de retourner à leur poste, munis d'un masque, tous les employés doivent suivre une formation d'une demi-journée à la sécurité sanitaire.

Chaîne de production de l'usine Renault ACI (Auto Châssis International), au Mans, en avril 2015.
Chaîne de production de l'usine Renault ACI (Auto Châssis International), au Mans, en avril 2015. © Radio France - Bertrand Hochet

L’activité reprend progressivement dans l’usine Renault du Mans qui emploie, en temps normal un peu moins de 2.000 salariés (intérimaires compris). Ils n’étaient qu’une dizaine voici trois semaines dans l’usine de l’avenue Pierre Piffault, environ 150 la semaine dernière ; quelque 500 aujourd’hui, en cette fin avril. Le secteur fabrication tourne à mi-régime pour fournir en pièces détachées plusieurs sites de Renault à l’étranger, par exemple au Maroc ou en Russie.

Une matinée de formation à la sécurité sanitaire

Afin d’assurer le retour au travail progressif de ses salariés dans les meilleures conditions possibles, l’entreprise automobile a mis en place un protocole strict. Chaque personne qui revient sur le site manceau doit impérativement suivre une matinée de formation sur la sécurité sanitaire. D’abord une partie théorique sur, par exemple, le port du masque, les distances à respecter entre collègues, le nouveau fonctionnement des douches ou des espaces pour se restaurer. Puis un moment dans les ateliers, devant les machines pour visualiser les nouvelles habitudes à prendre. L’ensemble du personnel est concerné, insiste Pascal Rougel, responsable de la CFE-CGC, le principal syndicat à l’usine Renault du Mans. « Tout salarié, sans exception, qu’il soit opérateur ou directeur, ingénieur ou cadre : tout le monde passe par cette étape. Cette information est bien faite. Elle est nécessaire. Nous l’avons tous reconnu ». 

Port du masque obligatoire 

Chaque employé qui arrive dans les locaux de Renault du Mans doit prendre sa température et porte obligatoirement un masque (un « kit » est fourni par l’entreprise). Malgré ces mesures sanitaires strictes, la CGT, par la voix de son secrétaire général dans l’usine Chistophe Janvier émet des réserves: « Mettre 500 personnes dans un lieu peut contribuer à faire repartir la pandémie. Nous pensons que cela va trop vite. Il faut relancer les activités économiques essentielles. Et je pose la question : est-ce que fabriquer des automobiles est essentiel ? Est-ce que la priorité des gens sera d’acheter une voiture ? » 

Une formation nécessaire et appréciée, selon Pascal Rougel (syndicat CFE-CGC)

Explications - Une matinée de formation à la sécurité sanitaire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess