Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Renault : le directeur général Thierry Bolloré démis de ses fonctions

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Breizh Izel

Renault a annoncé vendredi que son directeur général Thierry Bolloré était démis de ses fonctions. Le Breton a été remplacé immédiatement pour une période de transition par la directrice financière Clotilde Delbos, à l'issue d'un conseil d'administration exceptionnel.

Thierry Bolloré a été démis de ses fonctions de directeur général de Renault
Thierry Bolloré a été démis de ses fonctions de directeur général de Renault © AFP - Tobias SCHWARZ

"Le conseil d'administration a décidé de mettre un terme aux mandats de Directeur général de Renault SA (...) de Monsieur Thierry Bolloré avec effet immédiat."

Renault a annoncé vendredi que son directeur général Thierry Bolloré était démis de ses fonctions, à l'issue d'un conseil d'administration exceptionnel.

Âgé de 55 ans, le Breton a été remplacé immédiatement pour une période de transition par la directrice financière Clotilde Delbos.

DG depuis l’arrestation de Carlos Ghosn au Japon

"Directeur général adjoint" de Renault depuis février 2018, Thierry Bolloré assurait la direction du constructeur français depuis l'interpellation de Carlos Ghosn au Japon l'an passé pour des malversations financières présumées.

Réputé pour sa connaissance de l'Asie, Thierry Bolloré est un lointain cousin de Vincent Bolloré. Originaire de Quimper, il séjourne régulièrement à Fouesnant (Sud Finistère) avec sa femme et leurs cinq enfants où il peut s'adonner à l'une de ses passions : la voile. 

L'État souhaite que l'alliance avec Nissan "entre dans une nouvelle étape"

Avec 15% du capital et quelque 22% des droits de vote, l'État français demeure le premier actionnaire de Renault.

Le ministre français de l'Économie Bruno Le Maire a assuré vendredi que l'État souhaitait que l'alliance entre Renault et Nissan "entre dans une nouvelle étape", après l'éviction du directeur général du constructeur français Thierry Bolloré, considéré comme le dauphin de Carlos Ghosn.

"Nous souhaitons que l'alliance entre dans une nouvelle étape avec une stratégie industrielle qui soit claire pour faire face à des défis considérables comme le véhicule autonome et le véhicule électrique", a affirmé le ministre lors d'une brève déclaration à la presse.

Il a précisé que les représentants de l'État au conseil d'administration de Renault avaient soutenu "les recommandations faites par le président de Renault Jean-Dominique Senard" de mettre un terme au mandat de M. Bolloré et de désigner l'actuelle directrice financière Clotilde Delbos pour assurer l'intérim.

  - Visactu
© Visactu -
Choix de la station

France Bleu