Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Renault-Sandouville : Force ouvrière demande des clarifications sur l'avenir de l'usine

Force ouvrière demande à la direction de Renault de se prononcer quant à l'avenir de l'usine de Sandouville, près du Havre, mercredi 30 septembre. Le syndicat s'inquiète, notamment après la parution d'une hypothèse selon laquelle la production des Trafic pourrait être transférée près de Metz.

L'usine Renault de Sandouville, sur la zone industrielle du Havre, fabrique le Trafic III.
L'usine Renault de Sandouville, sur la zone industrielle du Havre, fabrique le Trafic III. © Radio France - Amélie Bonté

La jauge d'angoisse fait les montagnes russes chez Renault à Sandouville, près du Havre. Le site ne fait pas partie de ceux visés par le plan d'économies mené par le groupe. De plus, la visite du PDG de Renault, Luca de Meo, en juin dernier avait rassuré le syndicat Force ouvrière. Mais aujourd'hui, la donne semble avoir changé. En cause : une hypothèse évoquée lors d'une réunion intersyndicale à Sovab, filiale de Renault, basée à Batilly, près de Metz.

C'est une phrase de Didier Sibille, représentant de la CGT à Batilly qui a mis le feu aux poudres :

La visite de Luca de Meo à Sandouville a laissé entendre qu'il souhaitait deux sites :  un site électrique, qui est prévu à Douai, et un site de véhicules industriels pour lequel il n'a pas donné de lieu mais a dit que l'usine de Sandouville ne lui plaisait plus, était sous-capacitaire et vieillissante.

La crainte, c'est que la fabrication du Renault Trafic, actuellement assurée à Sandouville, soit délocalisée près de Metz. Ce ne sont que des hypothèses mais forcément, cela inquiète Fabien Gloaguen, de Force Ouvrière en Seine-Maritime. "Ce sont des hypothèses mais elles sont bien dites donc ça ne peut que rajouter de l'inquiétude à tous les salariés de Sandouville."

Besoin de réponses

Cela fait des années que les syndicats demandent un éclaircissement sur le futur de l'usine. "Nous ne sommes toujours pas rassurés sur notre avenir et ce ne sont pas des annonces d'une intersyndicale d'un site 'concurrent' qui vont rassurer les salariés de Sandouville. Il va donc falloir que la direction générale annonce très vite le devenir de chaque site, y compris du nôtre", souligne Fabien Gloaguen. Et l'avenir, c'est notamment l'électrique ou l'hybride, qui, pour l'instant, ne sont pas envisagés à Sandouville.

Force ouvrière a adressé un courrier à la direction du site pour demander la tenue d'un CSE extraordinaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess