Économie – Social

Renault Sandouville lance son équipe de nuit ce lundi soir

Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu lundi 12 septembre 2016 à 5:00 Mis à jour le lundi 12 septembre 2016 à 11:09

A partir de cette nuit, l'usine Renault de Sandouville va tourner 24h/24.
A partir de cette nuit, l'usine Renault de Sandouville va tourner 24h/24. © Maxppp - Jean-Yves Desfoux

A partir de ce lundi, l'usine Renault de Sandouville, près du Havre, va tourner 24h/24. Une équipe de nuit débute ce soir, il n'y en a pas eu depuis 2003. Annoncée il y a plusieurs mois, cette équipe de nuit est synonyme de carnets de commande pleins pour l'usine Havraise de 3.000 salariés.

Ce lundi 12 septembre est un grand jour pour le site Renault de Sandouville près du Havre. L'usine va désormais fabriquer des véhicules utilitaires 24H/24. Une équipe de nuit, annoncée il y a plusieurs mois, se met en place dés cette nuit. Il n'y en a pas eu depuis 2003 sur le site de Sandouville, qui compte près de 3 000 employés.

Pourquoi avoir mis en place cette équipe de nuit ?

Les carnets de commandes du site de Sandouville sont pleins. Depuis l'accord de compétitivité signé en 2013 dans l'entreprise (qui entre autre gelait les salaires mais permettait de maintenir la production en France), le site havrais de la marque au losange s'est reconverti dans la fabrication de véhicules utilitaires, et non plus de véhicule haut de gamme. Le marché des utilitaires est en plein boom.

A Sandouville, on produit des utilitaires pour quatre marques : Renault, Fiat, Opel et Nissan. Ce qui en fait le site référent en Europe.

Qu'en pensent les syndicats de l'usine ?

Force Ouvrière, le syndicat majoritaire, a signé l'accord de compétitivité en 2013 :

Les efforts de tous les salariés sont récompensés, c'est une dynamique pour l'entreprise. Le véhicule utilitaire est une bonne niche pour le groupe et nous à Sandouville on a su saisir l'opportunité". Fabien Gloaguen, délégué FO

La CGT qui était le syndicat majoritaire en 2013 n'avait pas signé l'accord de compétitivité. Pour autant, de l'emploi c'est toujours une bonne nouvelle :

Avoir de l'activité supplémentaire, c'est toujours une bonne nouvelle, surtout aprés ce qu'on a connu ici à Sandouville. Cela dit, la mise en place de cette équipe de nuit est tardive, et est là pour pallier les problèmes rencontrés la journée." Nicolas Guermonprez, délégué CGT

Les deux syndicats se rejoignent sur la précarité de certains salariés. En effet chez Renault il y a beaucoup d'intérimaires ( à Sandouville : environ 1 400 intérimaires pour 1 600 CDI).

Maintenant il faut que Renault ait un plan d'embauche beaucoup plus ambitieux dans les années à venir" - FO

ECOUTEZ : ce qu'en pensent les syndicats de Renault Sandouville (Reportage d'Amélie Bonté-1'15)

On va fabriquer un Trafic badgé Manpower ou Randstad"- CGT

Travailler la nuit : quelles conséquences ?

Les salariés qui ont accepté de travailler dans cette équipe de nuit auront une prime de nuit, comme c'est prévu par la loi (environ 400€). Le début de la séance de travail est à 21H16 et se termine à 5H20, ces salariés vont donc vivre totalement en décalé.

Nicolas Guermonprez, de la CGT, a cette expérience du travail de nuit :

Les conditions d'hygiène de vie ne sont pas du tout les mêmes. Cela dit, les séances de travail sont beaucoup plus calme car il y a moins d'agitation qu'en journée."

ECOUTEZ: Nicolas Guermonprez, CGT, qui a l'expérience du travail de nuit (56")

Mais il ne faut pas que ça dure trop longtemps pour la santé du salariés et sa vie de famille"

A LIRE AUSSI :

Partager sur :