Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : la ministre Olivia Grégoire annonce un fonds d'urgence pour les "petites associations"

-
Par , France Bleu Armorique

Olivia Grégoire, secrétaire d'Etat chargée de l'Economie sociale, solidaire et responsable, était à Rennes vendredi 22 janvier pour annoncer la création d'un fonds d'urgence de 30 millions d'euros pour les "petites associations" victimes de la crise. Elle s'explique à France Bleu Armorique.

Olivia Grégoire, secrétaire d'Etat en charge de l'économie sociale, solidaire et responsable
Olivia Grégoire, secrétaire d'Etat en charge de l'économie sociale, solidaire et responsable © Maxppp - Daniel Fouray

C'est en Bretagne, la première région française pour l'Economie sociale et solidaire, qu'Olivia Grégoire est venue détailler ses mesures d'urgence pour les "petites associations" liées à l'ESS. A la Préfecture d'Ille-et-Vilaine, à Rennes, vendredi 22 janvier, la secrétaire d'Etat a confirmé la création d'un fonds d'urgence de 30 millions d'euros pour les associations qui ne bénéficient actuellement d'aucune aide.  Pour permettre un versement rapide, une plateforme vient de se mettre en place. La secrétaire d'Etat en charge de l'Economie sociale, solidaire et responsable, a répondu aux questions de France Bleu Armorique.

-Pourquoi mettre en place ce fonds d'urgence à destination des petites structures de l'ESS, l'Economie sociale et solidaire ?

Olivia Grégoire :  les petites structures de l'ESS et notamment les "petites associations" n'ont pas réussi toutes à obtenir des aides auxquelles elles étaient éligibles. Les associations sont fragiles en fonds propres et souvent en trésorerie. Quand un fonds de solidarité ou un prêt garanti par l'Etat a été refusé, j'ai souhaité apporter une aide supplémentaire de 30 millions d'euros avec le soutien du Premier ministre et du ministre de l'économie pour qu'on puisse aider ces petites structures concernées. Il s'agit d'une aide directe non remboursable de 5000 euros pour une structure de moins de 3 salariés et 8000 euros de 3 à 10 salariés. 5 à 10.000 "petites associations" peuvent en bénéficier en France.

-Comment obtenir cette aide ?

Olivia Grégoire : un guichet unique extrêmement clair est mis en place, çà fait plusieurs mois que j'y travaille et grâce à l'aide de France Active, qui va opérer cette distribution d'aides, on met en place dès ce vendredi une plateforme urgence-ess.fr. Une petite structure de l'ESS peut bénéficier en deux, trois semaines maximum d'une aide directe. C'est très simple grâce à France Active, un opérateur qui connait bien les territoires et notamment la Bretagne. On sait que c'est compliqué, surtout depuis le second confinement, pour les petites associations sportives et culturelles qui ne peuvent plus faire d'évènements ou mener leurs cours. La priorité sera donné à celles qui n'ont eu aucune aide, ensuite à celles qui ont eu très peu.

-Est-ce qu'il y aura une aide pour les structures en économie sociale et solidaire créées en 2020 ?

Olivia Grégoire : nous avons fait en sorte à Bercy que tout ce qui est possible pour les entreprises classiques en matière d'aides le soit aussi pour les acteurs de l'économie sociale et solidaire. Les structures ESS, nouvellement créées, sont bien sûr concernées par ces aides comme les entreprises classiques.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess