Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : le baby-sitting repart à la hausse suite au déconfinement du 19 mai

Avec le report à 21 heures du couvre-feu, de nombreux parents se dirigent vers les agences de baby-sitting pour profiter d'une soirée en tête-à-tête. Les réservations affluent déjà pour le 9 juin, lorsqu'il sera possible de profiter de sa soirée jusqu'à 23 heures.

Angélique Bonnard, la responsable de l'agence Educazen Rennes, constate une hausse de 30% des réservations de baby-sitteurs depuis l'annonce du déconfinement.
Angélique Bonnard, la responsable de l'agence Educazen Rennes, constate une hausse de 30% des réservations de baby-sitteurs depuis l'annonce du déconfinement. © Radio France - Maxime Glorieux

Depuis le mercredi 19 mai, il est possible de profiter de sa soirée au restaurant ou au cinéma en sortant du travail grâce au couvre-feu retardé à 21 heures. De plus en plus de parents rennais font donc appel à des baby-sitteurs. 

30% de réservations en plus depuis l'annonce du déconfinement

"On a très envie d'une soirée sans enfants, c'est prévu dans les prochains jours", glisse Pauline, une maman rennaise de retour du parc avec sa fille de 3 ans et, dans la poussette, son fils de 10 mois. La tendance se confirme auprès des structures rennaises. L'agence de garde d'enfants Educazen constate une augmentation de 30% de ses réservations pendant les deux semaines avant le déconfinement du 19 mai. 

"Lorsqu'Emmanuel Macron a annoncé que le déconfinement était effectif au 19 mai, on a vu le nombre de réservations augmenter d'un tiers. Les demandes concernent globalement les plus jeunes, entre 1 à 6 ans", explique Angélique Bonnard, responsable d'Educazen Rennes, avant d'ajouter que ces demandes ponctuelles et urgentes côtoient celles pour la rentrée scolaire de septembre : les mois de mai et juin sont habituellement les plus importants dans le secteur de la garde d'enfants. 

Des anciens clients reprennent contact 

Le téléphone n'a pas arrêté de sonner dans la matinée du 19 mai chez les Zouzous Rennais. Le gérant Romuald Lenevé se réjouit de cette reprise, après une perte de chiffre d'affaires de 35% depuis le début de la crise sanitaire. Ici, les demandes se concentrent autour d'une date clé : le 9 juin. "Des familles nous demandent clairement des prestations jusqu'à 23 heures donc on on se doute que c'est lié au décalage du couvre-feu."

Les clients habituels de l'agence reprennent contact depuis le déconfinement du 19 mai : "Ce sont des familles qui faisaient appel à nos services et qui avaient suspendu leurs contrats mais qui reprennent dès maintenant pour des prestations "de confort", c'est-à-dire pour des sorties restaurants, cinéma, etc...", indique Romuald Lenevé. 

Mais les étudiants sont rentrés chez leurs parents 

Il reste ensuite la question du recrutement, qui devient complexe pour le gérant des Zouzous Rennais. "Le problème s'est accentué car on compte sur beaucoup d'étudiants qui sont retournés se confiner chez leurs parents durant la crise sanitaire, et ils ont donc quitté la métropole rennaise. On a un vrai besoin de recrutement pour le déconfinement mais également pour la rentrée scolaire", explique le gérant des Zouzous Rennais. L'agence fournit des attestations employeurs ainsi que des masques à ses baby-sitteurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess