Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : le promoteur indemnisé après l'abandon du centre commercial Open Sky à Pacé

-
Par , France Bleu Armorique

La compagnie de Phalsbourg devait construire un centre commercial d'une quarantaine de boutiques à Pacé, aux portes de Rennes. Après l'abandon du projet par Rennes métropole, un accord a été trouvé avec le promoteur qui va être indemnisé.

Le projet de centre commercial "Open Sky" à Pacé définitivement abandonné
Le projet de centre commercial "Open Sky" à Pacé définitivement abandonné - DR

C'est un projet d'envergure au début des années 2010 : un centre commercial d'une quarantaine de boutiques doit s'implanter à coté du magasin Ikéa à Pacé (Ille-et-Vilaine) sur des anciennes terres agricoles appartenant à Rennes métropole. L'ouverture est prévue fin 2020 par le promoteur la compagnie de Phalsbourg. Mais sa construction est bloquée par de nombreux recours juridiques. En 2019, les recours sont épuisés, les travaux peuvent théoriquement commencer. 

Projet abandonné

Pour Emmanuel Couet, alors président PS de Rennes métropole, ce projet est devenu obsolète, il ne correspond plus aux enjeux environnementaux . Selon l'élu, il va déséquilibrer l'activité commerciale du territoire au détriment du centre ville de Rennes. Alors que la polémique enfle entre les socialistes et les écologistes à quelques mois des élections municipales et qu'une pétition circule sur les réseaux sociaux, le projet est abandonné ce que confirmera la nouvelle présidente PS de Rennes métropole Nathalie Appéré, également maire de Rennes.

5,5 millions d'indemnités

Pour éviter un long contentieux judirique, Rennes métropole préfère négocier avec la compagnie de Phalsbourg. La négociation débouche rapidement sur une indemnité de 5,5 millions d'euros pour le promoteur ainsi que le rachat par Rennes métropole des 9 hectares du projet et le remboursement des frais engagés par la compagnie de Phalsbourg pour une somme quasi identique. Un vote aura lieu ce jeudi 28 janvier lors d'un conseil de Rennes métropole.

On sort de ce dossier sensible par le haut - Sébastien Sémeril vice président de Rennes métropole chargé du développement économique et de l'emploi

"C'est du donnant-donnant, gagnant-gagnant". L'élu reconnait que cette somme parait sans doute très élevé pour la population mais les indemnités auraient été, selon lui, beaucoup plus importantes si le promoteur avait préféré s'engager dans une action juridique.

L'avenir du site

Les 9 hectares de l'ancien projet commercial reviennent donc dans les girons de Rennes métropole. "On s'est mis d'accord avec le maire de Pacé" explique Sébastien Sémeril "on veut que ce site reste une zone d'activités au service de l'emploi" mais il  n'y aura plus de commerces.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess