Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Rennes : pas de sanctions pour Yann Gaudin, le "lanceur d'alerte" de Pôle emploi

Par

Yann Gaudin, conseiller Pôle emploi à Rennes, était convoqué par sa direction ce mardi 23 juin. Il risquait un licenciement pour avoir, selon lui, aidé des chômeurs à récupérer des allocations méconnues par les demandeurs d'emploi. A l'issu de la réunion aucune sanction n'a été prononcée contre lui.

Pas de sanctions pour l'instant pour Yann Gaudin Pas de sanctions pour l'instant pour Yann Gaudin
Pas de sanctions pour l'instant pour Yann Gaudin © Radio France - Maxime Bossonney

Un peu de répit pour les soutiens de Yann Gaudin. Ils étaient une soixantaine devant la direction régionale de Pôle emploi à Rennes ce mardi 23 juin, pour accompagner le conseiller à son entretien disciplinaire. Il risquait un licenciement, il n'en sera rien pour l'instant.

Publicité
Logo France Bleu

Pas de sanctions donc pour celui qui est surnommé le "lanceur d'alerte" de Pôle Emploi. Depuis 2014, Yann Gaudin, 43 ans, aidait, selon lui, des demandeurs d'emploi, en majorité des artistes et des intermittents du spectacle, à récupérer des allocations méconnues pour la plupart. Près de 200 000 euros d'allocations non versées jusqu'à maintenant. "Il y a des déclarations anonymes dans le dossier de procédure, on me reproche de dépasser mon périmètre mais j'ai le sentiment d'être un conseiller Pôle emploi normal", explique le quadragénaire à la sortie de son entretien. 

Ses soutiens se sont réunis devant la direction régionale de Pôle emploi © Radio France - Maxime Bossonney

Yann Gaudin a déjà été l'objet d'avertissements depuis 2015, et d'une sanction disciplinaire en 2019. Si à l'époque il n'avait donné aucune suite judiciaire, aujourd'hui le conseiller Pôle emploi se défend : "Je ne risque rien car je n'ai pas commis de faute, pour moi cette procédure est une bêtise managériale" souligne-t-il.

De son côté, le directeur régional de Pôle emploi, Frédéric Sévignon, précise que "le contentieux date de plusieurs années et ne concerne en aucun cas les déclarations publiques et le statut de lanceur d'alerte dont se prévaut Yann Gaudin". Yann Gaudin a désormais cinq jours pour saisir une commission nationale, mais il se réserve le droit de poursuivre Pôle emploi aux prud'hommes pour "harcèlement moral".

Dans tous les cas, ses soutiens continuent de se mobiliser. Une pétition en ligne a déjà recueilli 6.000 signatures.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu