Économie – Social

Renolit Ondex, entreprise dijonnaise quinquagénaire et méconnue

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Bourgogne mercredi 30 septembre 2015 à 16:32

L'entreprise Renolit Ondex fabrique des plaques de PVC ondulées.
L'entreprise Renolit Ondex fabrique des plaques de PVC ondulées. © Radio France - Faustine Mauerhan

Le saviez-vous, dans les murs de Renolit Ondex à Chevigny-Saint-Sauveur, sont fabriquées 3 millions de mètres carrés de plaques ondulées en PVC chaque année. Mais pas n’importe lesquelles, des plaques parmi les plus résistantes. Elles se vendent à travers le monde entier.

Le toit du métro de Shanghai, celui du stade de Minsk en Biélorussie et tant d’autres sont sortis de l’usine Renolit Ondex de Chevigny-Saint-Sauveur. L’entreprise, anciennement Société Bourguignonne d’Applications Plastiques, la SBAP), fête ses 50 ans en cette fin du mois de septembre. Celle qui fait partie du paysage industrielle dijonnais est pourtant très méconnue et cherche aujourd’hui à s’ouvrir vers le grand public.

70 % du chiffre d’affaire à l’export

L’entreprise, filiale du groupe allemand Renolit, est clairement une société internationale. Elle fait 70% de son chiffre d’affaire à l’export. Grâce à 500 clients dans 40 pays, dont la Chine, la Russie, le Bénélux. Mais sans vraiment se l’expliquer, le directeur du site de Chevigny-Saint-Sauveur regrette d’être si peu connu dans l’agglomération. "On a par exemple vu des centaines de kilomètres de barrières ondulées dans les rues de Dijon à l’époque des travaux du tramway, mais malheureusement, c’était de la tôle alors qu’on aurait pu fournir la ville nous-même."

Une technologie unique

Et pourtant Renolit Ondex a su développer une technologie, pour l’instant encore, unique. Elle produit des plaques en PVC bi-orientées, c’est-à-dire étirées en longueur et en largueur, qui sont parmi les plus résistantes. Une prouesse que ses clients internationaux recherchent, mais encore très peu reconnue en France. Il y a aujourd’hui peu d’infrastructures fournies par Renolit Ondex. Proche de nous, vous trouverez la halle du Toueur à Pouilly-en-Auxois et si le métro de Shangai est trop loin pour vous, sachez que vous pourrez aussi voir les produits de Renolit Ondex, en juillet prochain sur France 2 pour la 1ère étape du Tour de France. La Grande Boucle arrivera à Utah Beach en Normandie où tout le toit du musée du débarquement vient de l'usine de Chevigny Saint Sauveur.