Économie – Social

Rentrée scolaire : les chauffeurs de bus aussi reprennent le chemin de l'école en Côte-d'Or

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne mercredi 31 août 2016 à 17:22

Yves, chauffeur de bus Kéolis depuis plus de 15 ans, n'en est pas à sa première rentrée scolaire!
Yves, chauffeur de bus Kéolis depuis plus de 15 ans, n'en est pas à sa première rentrée scolaire! © Radio France - Thomas Nougaillon

Ce jeudi c'est la rentrée pour des millions d'élèves partout en France. Dans l'académie de Dijon ils sont plus de 281 000. En Côte-d'Or, le Conseil départemental remet en service ses 483 circuits journaliers pour les emmener dans les écoles, les collèges et les lycées.

Chaque jour, ce sont près de 23 000 gamins de 2 à 18 ans qui sont transportés en bus. Le transport scolaire, un gros poste dans le budget du département. Cela coûte 100.000 euros par jour. Cette rentrée scolaire est la dernière pour le département. La "Loi NOTre" prévoit en effet que la compétence des transports en bus passe des départements aux régions. Et si la loi autorise la Région à déléguer au Département, via une convention, cette compétence au niveau des transports scolaires, en Bourgogne-Franche-Comté ce n'est pas la solution qui a été retenue. La région envisage en effet d'exercer exclusivement cette mission. Ce qui pose pas mal de questions, notamment celle de la gratuité de ces transports scolaires. La gratuité à laquelle les familles s'étaient habituées en Côte-d'Or.

François Sauvadet, président du Conseil départemental de Côte-d'Or au sujet du devenir de la gratuité des bus scolaires

Les bus scolaires ne sont pas les seuls à être bientôt transférés à la Région. Toujours en application de la loi "NOTre", les 26 lignes Transco, s'apprêtent à quitter elles aussi le giron du département dès le 1er janvier 2017. En fait le département ne conservera sous sa compétence que le transport des élèves en situation de handicap.

C'est la dernière rentrée du Conseil départemental de François Sauvadet en ce qui concerne les bus scolaires - Radio France
C'est la dernière rentrée du Conseil départemental de François Sauvadet en ce qui concerne les bus scolaires © Radio France - Thomas Nougaillon

En attendant, François Sauvadet, président du Conseil départemental de Côte-d'Or, s'est rendu chez l'entreprise Kéolis en zone Cap Nord de Dijon pour inspecter le dispositif mis en place pour cette rentrée scolaire 2016/2017. Sur place ses services ont rappelé que le coût de transport pour un enfant est de 1200 euros par an et peut monter jusqu'à 2200 euros dans certains cas! Avec une obsession pour les chauffeurs: la sécurité à tout prix.

Reportage dans le bus de Dominique Dupont, il assure la ligne Dijon-Parc des Sports jusqu'à Gevrey-Chambertin en passant par Brochon

Insultes aux chauffeurs, mais aussi, ceintures de sécurité non attachées, chahut, dégradations. Le Conseil départemental sanctionne environ 500 enfants chaque année en Côte-d'Or. Des sanctions qui vont du simple avertissement, en passant par des exclusions temporaires de prendre le bus, ça va même jusqu'à l'interdiction définitive de monter à bord. Ce genre de sanction est très rare, elle n'est prononcée  que deux à trois fois par an.

Partager sur :