Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Réorganisation des impôts : "il ne peut pas y avoir de tache blanche" sur le territoire, dit le maire de Vic-sur-Seille

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La réorganisation des finances publiques inquiète les maires ruraux. La nouvelle carte des impôts en Moselle prévoit la suppression de plusieurs centres et trésoreries, et la mise en place de permanences dans les communes les plus petites. Les élus se réunissent ce lundi soir à Grostenquin.

Certaines trésoreries vont disparaître d'ici 2022
Certaines trésoreries vont disparaître d'ici 2022 © Maxppp - THIERRY SUZAN

Moselle, France

Les maires ruraux s'inquiètent de la réorganisation des finances publiques. Les élus sont concertés en ce moment pour définir la nouvelle carte des impôts dans le département, mais les premières versions les laissent dubitatifs, avec des centres et des trésoreries fermées, et des permanences dans les plus petites communes. Et les récentes annonces de suppressions de postes de fonctionnaires de Bercy - 5.800 d'ici 2022 - ne sont pas pour les rassurer : "forcément, ça va impacter nos territoires", soupire Jérôme End, maire de Vic-sur-Seille, 1.300 habitants.Une réunion de l'association des maires ruraux se tient ce lundi soir à Grostenquin.

Jérôme End, invité de France Bleu Lorraine

Les permanences, des lieux d'accueil périodique, ne sont pas une réponse suffisante, pour Jérôme End :"une fois encore, l'Etat essaye de s'appuyer sur les collectivités, soit par le biais des maisons de service au public, soit directement par les mairies. A Vic-sur-Seille, nous avons une maison de service au public, mais ça a été encore un effort de notre part". Jérôme End s'interroge aussi sur les effectifs qui vont rester sur le territoire, et sur leur capacité à répondre aux usagers : "Quand c'est flou, il y a un loup, dit le proverbe. Ces agents devront être hyper compétents, hyper formés, sinon ça ne sert à rien." 

Aujourd'hui quand j'appelle mon trésorier à Dieuze, j'ai une problématique comptable, il est capable d'infléchir directement. Qu'est-ce qui se passera demain ?"

On parle de maintenir des conseillers de trésorerie sur le territoire, mais le maire de Vic-sur-Seille se demande quels seront leurs pouvoirs. "Aujourd'hui quand j'appelle mon trésorier à Dieuze, j'ai une problématique comptable, il est capable d'infléchir directement. Qu'est-ce qui se passera demain ?"

Autre problématique pour les élus locaux : les établissements médico-sociaux, et notamment les EHPAD. Jérôme End le rappelle : "nous avons une gestion particulière de leur comptabilité. C'est une proximité qui était gérée par nos trésoreries. Comment ça va se passer avec  l'éloignement lié à la concentration des services ?

Plus aucun établissement des impôts prévu dans le Saulnois

Il demande au moins que le centre de gestion comptable prévu sur Sarrebourg soit maintenu sur le Saulnois. "Nous ne pouvons pas devenir une tache blanche des services fiscaux", martèle-t-il, rappelant : "dans le Saulnois, avant, on avait cinq trésoreries, et un centre des impôts principal à Château-Salins. La réforme prévoit de supprimer toutes ces trésoreries."

Choix de la station

France Bleu