Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Réouverture des commerces non essentiels : 500 commerçants et artisans rassemblés à Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

A l’appel de la CPME de Meurthe et Moselle, 500 commerçants et artisans se sont rassemblés ce lundi à Nancy pour réclamer la réouverture des commerces non essentiels

Les commerçants et artisans de Nancy ont posé un genou à terre
Les commerçants et artisans de Nancy ont posé un genou à terre © Radio France - Mohand Chibani

Gérants de salle de sport, patrons de bars et discothèques, commerçants indépendants, tous vêtus en noir, ils étaient plusieurs centaines à se rassembler ce lundi après-midi, place Charles 3 à Nancy pour demander la réouverture des commerces dit « non essentiel ».

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Tous atteints- Tous à terre

Ils répondaient à l’appel du mouvement « Tous atteints-tous à terre » initié par la CPME de Meurthe et Moselle que préside Franck Bersauter :  « Il y a une colère latente mais c’est surtout un cri d’alarme que nous avons voulu exprimer. Tous ceux qui se sont déplacés aujourd’hui sont des gens désemparés et qui cherchent à comprendre. Ils se sentent stigmatisés alors qu’ils ont tout fait pour que les choses se passent bien. On nous a dit qu’avec Jean Castex, les territoires auraient leur mot à dire alors que ce n’est pas le cas, toutes les décisions sont prises en haut par des gens hors-sol qui n’ont pas mis les pieds dans un magasin de proximité depuis bien longtemps. Ils ne comprennent pas ce qui se passe sur le terrain ».

Une manifestation à l'appel de la CPME 54
Une manifestation à l'appel de la CPME 54 © Radio France - Mohand Chibani

Je tourne en rond chez moi

Micro en main, un membre de la CPME égraine les professions touchées par les fermetures et demande aux manifestants de poser un genou à terre. La série est longue et Sandrine se reconnait : « Moi je suis maître-nageur dans une salle de sport. Je suis en train de tourner en rond chez moi et je ne sais pas à quel moment je vais pouvoir reprendre mon travail. C’est usant et fatiguant ». 

Maria, elle, travaille avec son mari dans un restaurant pour routiers : « Nous ne pouvons faire que de la vente à emporter. Nous avons demandé une dérogation à la préfecture mais nous n’avons eu aucune réponse. Nous ne sommes plus que trois salariés aujourd’hui au lieu de six habituellement ».

Les commerçants demandent la réouverture immédiate des commerces non essentiels
Les commerçants demandent la réouverture immédiate des commerces non essentiels © Radio France - Mohand Chibani

« Le plus dur, c’est justement de ne pas savoir » explique Bertrand Cotic, gérant d’un restaurant et d’une discothèque à Nancy « nous manifestement, on n’existe pas. On n’a aucune info sur une éventuelle date de réouverture. On demande à M. Macron de nous fixer un cap ».

L’allocution d’Emmanuel Macron ce mardi à 20h00 sera sans nul doute massivement suivie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess