Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réouverture des restaurants : une première semaine "heureuse" mais "il faut nous accompagner encore un peu"

-
Par , France Bleu Picardie

Le président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie en Picardie, Christophe Duprez, raconte la première semaine de réouverture des restaurants malgré la météo pluvieuse, le bonheur d'être rouverts, mais aussi le besoin d'être encore accompagnés par le plan de relance.

Cela fait une semaine que les terrasses picardes ont rouvert au public.
Cela fait une semaine que les terrasses picardes ont rouvert au public. © Maxppp - Fred HASLIN

Une semaine après la réouverture des terrasses des restaurants à 50% de leurs capacités d'accueil, l'engouement est toujours présent, mais sans les débordements des premiers jours, situation désormais "réglée" selon Christophe Duprez, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) en Picardie. Il a aussi fallu gérer un autre paramètre délicat pour cette première semaine, la météo capricieuse : "Ouverture pluvieuse, ouverture heureuse", s'amuse Christophe Duprez. "On était très contents, ça faisait sept mois qu'on était fermés, mais c'était très compliqué avec cette météo peu clémente. On a fait avec, on a mis des chauffages, lesté les parasols... On ne va pas se plaindre, on est rouverts."

Les jours qui arrivent s'annoncent plus lumineux, et à cela s'ajoute la fête des mères dimanche : "Donc forcément, il y a beaucoup de réservations, surtout sur la côte", affirme Christophe Duprez.

Prochaine étape le 9 juin

Le 9 juin, une nouvelle étape du déconfinement sera franchie : les restaurants pourront désormais accueillir en salle, à l'intérieur, à 50% de leurs capacités d'accueil, et à 100% sur les terrasses, forcément une bonne nouvelle quand on sait que certains "auraient peut-être gagné plus d'argent en restant fermés", admet le président de l'UMIH, mais "ce n'était pas le but, c'était de montrer qu'on voulait rouvrir nos établissements". Ce 9 juin, "on va aussi avoir ce couvre-feu qui va passer de 21 heures à 23 heures, ce qui va apporter une liberté sur les services du soir", se réjouit Christophe Duprez.

Vaccination obligatoire ? 

L'Académie nationale de médecine estime ce mardi qu'il est indispensable de rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire pour certaines professions, dont celles qui comportent un contact avec le public : "Rendre obligatoire ce serait compliqué, estime le restaurateur, pas un pays au monde ne l'a fait. Par contre il faut inciter nos collaborateurs à se faire vacciner, évidemment, pour se protéger eux mais aussi nos clients. Et je pense que l'on ne pourra revivre avec une liberté que quand on aura un taux de vaccination important dans ce pays". 

"On demande à l'Etat de nous accompagner encore un peu"

"Il y a des établissements en zone côtière, en périmètre touristique, où il n'y a pas de problème, mais pour d'autres, en zone de tourisme d'affaire ça va être compliqué, ça va prendre encore beaucoup de temps", décrit Christophe Duprez. "On demande à l'Etat de nous accompagner encore un peu. Quand on est sous perfusion pendant sept mois, on ne peut pas tout débrancher d'un seul coup. On est en train de négocier dans les ministères pour que certains métiers, notamment ceux du tourisme d'affaire, puissent bénéficier d'aides pendant encore quelques mois".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess