Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Journée spéciale "Tous en terrasse", le 19 mai

Réouverture des terrasses en Dordogne : "Il faudra être patient" ces trois prochaines semaines

-
Par , France Bleu Périgord

Mercredi 19, une grande partie des établissements fermés administrativement à cause de la crise sanitaire rouvrent : les magasins dits non-essentiels, les cinés, les théâtres et les musées, mais aussi les terrasses des restaurants et des bars. Certains affichent déjà complet, malgré la météo...

Certains établissements sont déjà complets pour plusieurs jours
Certains établissements sont déjà complets pour plusieurs jours © Radio France - Victor Vasseur

Ils ont désormais moins de 48 heures pour que tout soit prêt pour leur réouverture, très attendue : le 19 mai, les cafetiers et les restaurateurs vont de nouveau pouvoir servir leurs clients, après plus de six mois de fermeture, et France Bleu Périgord sera à leurs côtés. Mais comme un coup du sort, les prévisions météo ce jour-là sont très moyennement réjouissantes. "On aurait préféré un peu plus de soleil", témoigne Bruno Hervouët, patron du Watson à Périgueux, "mais ça n'empêchera pas les clients de venir se restaurer en extérieur, bien couverts, c'est ce qu'on leur conseille. C'est une reprise en douceur. La météo n'est pas forcément favorable, on fera avec." 

Il faut s'y prendre à l'avance. On est sur une étape de trois semaines, donc, il va falloir être patient trois semaines. 

Mais pluie ou pas, les clients seront au rendez-vous : ce restaurateur enregistre des demandes de réservation depuis l'annonce de la réouverture : "Je pense que certains sont capables d'avoir posé un jour de congé. Ça fait quand même sept mois qu'on n'a pas pu boire un café, un verre ou manger en terrasse . Donc oui, l'attente est énorme." Mais dans son établissement, comme de nombreux autres en Dordogne, il sera impossible de trouver une table les premiers jours. "Le fait d'être réduits à 50% des terrasses pour l'ensemble des professionnels, ça limite le nombre par rapport à la demande." 

Bruno Hervouët, patron du Watson à Périgueux

Ce mercredi signe aussi le passage à 21h de l'heure de couvre-feu, mais ce report ne sera pas suffisant pour assurer une rentabilité aux établissements, d'autant que le protocole sanitaire sera très strict. "On est sur une reprise en douceur", poursuit Bruno Hervouët, qui est également l'un des responsables en Dordogne de l'UMIH, l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie. "50% de la terrasse aujourd'hui, ça ne représente pas 50% du chiffre d'affaires d'un établissement. On va s'adapter encore à ce que le gouvernement nous demande par rapport aux conditions sanitaires qui sont toujours un peu instables toujours. Le fait de faire sortir tout le monde d'un coup, je pense que les trois semaines sont là aussi pour voir un peu ce qui va se passer. Le couvre-feu à 21h pour une reprise, je pense que c'est comme ça qu'il fallait faire. Forcément, ça nous coupe d'un autre service, mais si on veut pouvoir assurer et faire ce qu'on me demande, arrêter de servir à 20h30, ça ne nous fait pas plaisir, mais il faut le faire."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess