Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réouverture des terrasses : les restaurateurs fatigués mais heureux à Poitiers

-
Par , France Bleu Poitou

Les terrasses des bars et des restaurants ont rouvert depuis une dizaine de jours maintenant. Pour les restaurateurs, il y a de la fatigue, mais largement compensée par la joie du retour des clients.

Les terrasses sont pleines depuis leurs réouvertures.
Les terrasses sont pleines depuis leurs réouvertures. © Radio France - Thibault Lecoq

Ça fait maintenant dix jours ce samedi 29 mai que les terrasses ont rouvert, pour les restaurateurs qui en ont une. C'est une réouverture toujours partielle avec des jauges, un maximum de six personnes par table, des distanciations sociales et une fermeture à 21 h. Après sept mois d'arrêt, cette reprise très forte est un peu difficile pour les restaurateurs. La fatigue est tout de même largement compensée par le bonheur d'avoir des clients.

C'est dans ces moments-là qu'on se rend compte que finalement, on est des sportifs." - François Kampmann, gérant du Café des Arts. 

Depuis qu'on peut de nouveau siroter un verre en terrasse, celles-ci ne désamplissent pas à Poitiers. Les commandes s'enchaînent. Pour les serveurs, il y a plus d'aller-retour à faire avec les cuisines. Ils sont plus longs. Il y a donc moins de pauses. C'est compliqué physiquement pour François Kampmann, le gérant du Café des Arts, place Charles de Gaulle. "Physiquement, c'est un peu compliqué de reprendre les habitudes, d'encaisser le service. _Ça revient doucement_, mais il n'y a pas de blessures... C'est dans ces moments-là qu'on se rend compte que finalement, on est des sportifs", explique-t-il. Il se sent comme un athlète qui reprend le sport après un période de vacances. 

Une reprise en douceur

Pour éviter les blessures dans les équipes, au restaurant La Serrurerie, rue des grandes écoles, la reprise est progressives. "On a pris le soin de faire revenir quasiment l'intégralité du personnel avec très peu d'heure, pour qu'ils se remettent un petit peu dans le bain justement. Pour éviter les claquages dus à une si grande fermeture", assure Simon beurrier, le gérant.

Pour ceux qui ont continué à travailler pendant le confinement, c'est un peu plus facile de revenir au travail. Les gestes et les habitudes n'ont pas été perdus. Finir à 21 h, c'est aussi finalement une bonne nouvelle, ça fait un service moins long, et donc moins fatiguant. Mais les restaurateurs préféreraient quand même ouvrir plus longtemps. Le moral, en tout cas est bon pour eux, et ça aide le corps à tenir la fatigue. Les terrasses, c'est bien, mais les restaurateurs attendent maintenant tous de pouvoir rouvrir leurs salles, même avec un jauge à 50 %.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess