Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

REPORTAGE - "on paie déjà suffisamment de taxes", les chauffeurs routiers opposés à une nouvelle écotaxe

-
Par , France Bleu Mayenne

Le gouvernement envisage la création d'une vignette pour les camions qui ressemble, étrangement, à l'écotaxe qui avait enflammé le pays en 2014. Les chauffeurs routiers des Pays de la Loire s'y opposent farouchement.

illustration
illustration

Mayenne, France

L'idée est de faire contribuer les transporteurs routiers à l'entretien des routes et des infrastructures. Tous les camions seraient concernés, français et étrangers. Un projet qui rend furieux les professionnels du secteur. 

C'est le retour d'une écotaxe déguisée souligne Jean-Christophe Limousin, le délégué régional de la FNTR, la Fédération des Transports Routiers en Pays de la Loire : "c'est un non catégorique. Cette écotaxe a été abandonnée en 2014. Quelques mois plus tard, les transporteurs ont été soumis à une taxe sur le diesel, 4 centimes par litre. Donc l'écotaxe on la paie déjà. La route, ça rapporte à l'Etat chaque année 39 milliards d'euros (carburants, péages etc...). La question n'est pas de savoir s'il faut une nouvelle taxe mais de savoir où passe l'argent car, selon des audits, la moitié de la somme seulement est fléchée vers l'entretien des infrastructures. C'est une ligne rouge. Je n'imagine pas que le gouvernement aille vers de chemin-là"

La FNTR des Pays de la Loire semble prête à engager un bras de fer et part même avec un avantage : l'éventuel blocage des principaux axes routiers du pays serait politiquement mal venu. 

►►Ecoutez le reportage de France Bleu Mayenne à proximité d'un relais routier sur la route nationale 162

Non ! Pas question de voir le projet de vignette aboutir

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu