Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reprise de Jacob Delafon à Damparis : le repreneur français Kramer retire son offre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon

Coup dur pour les salariés de Jacob Delafon à Damparis dans le Jura. L'entreprise française Kramer, qui s'était déclarée candidate à la reprise partielle de l'usine retire son offre.

Jacob Delafon est le dernier fabricant français de sanitaires en céramique haut de gamme.
Jacob Delafon est le dernier fabricant français de sanitaires en céramique haut de gamme. © Maxppp - Philippe Trias

Mauvais coup de théâtre pour les 140 salariés de Jacob Delafon de Damparis dans le Jura. Leur sort est désormais en suspens, le repreneur français Kramer annonce avoir retiré son offre. Il n'y a pas d'autre candidat déclaré au rachat.

"L'opacité dont a fait preuve le groupe Kohler en matière d'informations emporte aujourd'hui la conviction de l'impossibilité de mener à bien" le projet de reprise, a exposé la direction de Kramer dans un communiqué. Dans une lettre ouverte aux salariés, le dirigeant de Kramer, Manuel Rodriguez, "a fait part de sa déception de n'avoir pu sauver" les emplois.

Kramer traité "d'esclavagiste moderne" par des ouvriers jurassiens

Contacté par France Bleu Besançon, le patron de Kramer explique les grandes lignes de ces tensions avec le groupe américain. D'après Manuel Rodriguez, Kohler exigeait de fournir en une semaine un prévisionnel sur cinq ans, avec une multitudes de détails. Il demandait aussi un plan d'investissement industiel "alors qu'en parallèle on nous a refusé l'accès aux expertises" raconte Mr Rodriguez. Autre point d'achoppement : le groupe Kohler n'a pas voulu transmettre toutes les informations concernant les salariés. Kramer a eu accès aux contrats de travail mais pas aux avantages sociaux par exemple. Toutes ces données manquantes et ces exigences rendent la construction d'un business plan compliquée.

L'usine Jacob Delafon, mercredi 24 février.
L'usine Jacob Delafon, mercredi 24 février. © Radio France - Julien Laurent

Le coup de semonce est venu d'une lettre signée de 62 ouvriers de l'usine jurassienne, opposés à l'acheteur potentiel. Dans ce courrier recommandé, ces salariés revendiquent le droit de décider de l'avenir et décrit le groupe Kramer "d'esclavagiste moderne".

L'offre de Kramer aurait permis de sauver 91 emplois sur 140

PME de robinetterie basée à Etain dans la Meuse, Kramer avait déposé début février une lettre d'intention auprès de Kohler pour la reprise partielle du site de Damparis à partir du 30 juin, avec la préservation de 91 emplois sur 140 et l'objectif d'augmenter l'effectif au bout de trois ans grâce à la montée en puissance de la production. Son projet reposait sur une première année de fabrication pour le compte de Kohler.

Le PDG de Kramer, Manuel Rodriguez était l'invité de France Bleu Besançon dans la Nouvelle Eco le 15 février

Cette situation interroge sur la réelle volonté de Kohler de sauver l'usine née en 1899, selon Olivier Blaise, délégué central CGT de Kohler France. Ce retrait est d'autant plus dommage que la région Bourgogne-Franche-Comté avait prévu de soutenir l'offre de reprise. Sa présidente Marie-Guite Dufay avait d'ailleurs interpellé Emmanuel Macron en visite en Côte d'Or ce mardi sur le sujet, en appelant le gouvernement à débloquer un soutien financier pour faciliter la reprise. 

Jacob Delafon est le dernier fabricant français de sanitaires en céramique haut de gamme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess