Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reprise des canapés Diva au Coteau : les trois projets en lice avant leur grand oral

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Grand oral des trois candidats à la reprise des canapés Diva du Coteau ce lundi devant le tribunal de commerce de Paris, car le groupe Adova est basé dans le 12e arrondissement de la capitale. Voici les grandes lignes des projets présentés.

Capture d'écran de l'actuel site internet du fabricant de canapés.
Capture d'écran de l'actuel site internet du fabricant de canapés.

Nouvelle étape pour l'avenir d'une entreprise du Roannais ce lundi 7 septembre : le fabricant de canapés Diva, au Coteau, en redressement judiciaire depuis le mois de juin. Trois repreneurs défendront à l'oral leur offre respective devant le tribunal de commerce de Paris, sachant qu'ils ont déposé leur dossier en juillet. Ils expliqueront chacun dans le détail comment ils comptent redresser cette entreprise qui a notamment souffert du mouvement des gilets jaunes.

Un des candidats à la reprise n'est autre que l'ancien PDG du groupe Adova auquel était rattachée l'entreprise costelloise. Les principaux arguments de Jacques Schaffnit, c'est qu'il reprendrait la plupart de l'effectif : 120 salariés sur 127, en s'appuyant sur des fournisseurs de la Loire et d'Auvergne Rhône-Alpes. Ça ne l'empêche pas de parler d'un atelier basé en Roumanie. Il met en avant une stratégie d'innovation pour des matelas haute technologie et une gamme premium et affiche le soutien de plusieurs clients. Trois distributeurs l'expriment ouvertement dans des courriers en annexe de son projet de reprise. 

"Les carnets de commande sont pleins. Je me suis basé sur les comptes de 2019 pour me projeter sur l'année prochaine et pour atteindre mon objectif, j'ai besoin de tout le monde", explique celui qui tenait la barre d'Adova de 2017 à mars dernier, avant de partir, confie-t-il, à la suite d'un désaccord avec les actionnaires. Diva a en effet été repris en 2016 par un fonds d'investissement.

De 37 à 120 salariés repris

Le son de cloche est différent dans les deux autres projets déposés au tribunal, en tout cas en matière d'emploi. Ainsi, un groupe industriel basé en Haute-Saône, à l'origine un des plus grands producteurs de panneaux de particules P3G, annonce la reprise de 37 postes, la liste détaillée tient du coup en une triste page, la dernière du dossier. Une couturière, quelques garnisseurs, des prototypistes, des commerciaux... P3G explique comment il compte dégager de nouvelles marges, notamment en faisant appel à plus de sous-traitants, en arrêtant la production de ce qui ne se vend pas assez pour se concentrer sur les produits qui rapportent plus. 

Un centre de formation d'où sortiraient 50 ouvriers qualifiés

Un groupe régional est aussi sur les rangs : Market Maker, basé dans la banlieue nord de Lyon, assez discret en son nom car il produit pour différentes marques comme Cacharel ou Castelbajac dans des ateliers en Asie. Pour l'instant. Car il veut relocaliser sa production en France notamment en reprenant le site de Diva au Coteau. Il se vante de faire la moitié de son chiffre sur internet, point faible du fabricant roannais. En revanche, Market Maker argue qu'il n'a pas reçu assez d'éléments pour établir un prévisionnel et qu'il ne s'avance du coup que sur la reprise de 40 salariés. En revanche, il prévoit d'ouvrir un centre de formation d'où sortiraient 50 nouveaux ouvriers qualifiés entre 2021 et 2023.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess