Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Depuis lundi, les Restos du Cœur ont lancé leur 35ème campagne d'hiver en Touraine

-
Par , France Bleu Touraine

La campagne des Restos du cœur a commencé ce lundi 25 novembre. C'est la 35e édition cette année. En Indre et Loire, les 680 bénévoles de l'association et 25 salariés en chantier d'insertion sont à pied d'œuvre pour venir en aide aux 8 000 bénéficiaires en hiver.

Le stand de France Bleu Touraine et des restos du cœur,  les dons de jouets y sont les bienvenus
Le stand de France Bleu Touraine et des restos du cœur, les dons de jouets y sont les bienvenus © Radio France - Denis Guey

Tours, France

35 campagnes d'hiver déjà pour l'association créée par Coluche. Elle a débuté ce lundi 25 novembre. En Touraine, les bénévoles se sont préparés à aider les bénéficiaires. Pendant la campagne, ils servent 45 à 50 000 repas par semaine. Le président des Restos du Coeur, Michel Flamé voit une augmentation des besoins chaque année. Pour y pallier, l'association développe par exemple l'accès à l'informatique et à Internet dans ses 20 centres de distribution pour que les personnes ne soient pas exclues de certaines demandes en ligne. "On ne peut pas continuer à voir la précarité augmenter sans qu'on ait des sorties à l'autre bout de la chaîne", assure-t-il. L'objectif est donc d'aider les gens à s'en sortir . 

L'entrepôt, une pièce maîtresse au centre du dispositif

Sur les étalages, des tonnes de denrées s'alignent : des pâtes, des conserves, du lait, des bouteilles d'eau ou de la confiture. Le va-et-vient des chariots élévateurs charge et décharge les camions réfrigérés. 1100 tonnes de produit sont récupérées chaque année. La première étape pour Michel Tessiot le chef de l'entrepôt, c'est la ramasse. "On nous appelle et on nous dit : ' on a une palette pour vous'", explique-t-il. Ils se fournissent dans les invendus des magasins et les plateformes logistiques de la grande distribution. Tout arrive ensuite à l'entrepôt et est stocké dans la chambre froide ou dans le hangar. La deuxième étape peut commencer : le tri. En fonction des dates de péremption et les besoins des centres, les aliments peuvent partir dans la journée ou être gardé quelque temps. Le but est de les distribuer au plus vite. Les centres reçoivent une livraison par semaine en moyenne. À la fin de la chaîne, la nourriture arrive aux bénéficiaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu